À chacun sa boîte noire!

La boite noire coeur rougeVous connaissez ce dispositif qui enregistre les conversations dans la cabine de pilotage d’un avion. Eh bien, il désigne à merveille les personnes à qui je me confie depuis si longtemps. Comme ils sont précieux, ces sarcophages de discrétion qui entreposent mes secrets les plus profonds!

Et-vous? Avez-vous connu au moins une fois le bonheur de vous épancher sans pudeur à un cœur capable de vous accueillir au complet, dans votre beau et votre laid? J’espère que oui. Ou alors, dites-moi que ce sera bientôt fait!

Au risque de faire des jaloux, je vous avoue que j’ai eu le privilège de me confier en toute intimité plus de fois que j’ai de doigts…

Voilà d’ailleurs pourquoi je me fais une joie d’offrir à mon tour, à qui me fait confiance, un climat propice à la confidence. D’aussi loin que ma mémoire puisse me transporter, je me souviens d’avoir pu faire un bout de chemin en compagnie d’une âme complice.

Et quel est ce luxe sans prix que propose cette analogie?

Une écoute. Authentique et vraie. Une écoute qui me permet de me dire sans me censurer. Une oreille attentive qui crée un espace assez vaste pour que j’y place mes mots. Mes paragraphes. Une présence en forme de page blanche pour y écrire mes drames à l’encre de mes larmes.

Une écoute si tendre que son silence m’invite à m’entendre. Me démêler. Me comprendre.

Quelle soit une relation de longue date ou de récente ondée, j’en apprécie le confort et le réconfort. Chaque fois, je me sens bénie de pouvoir enlever masques, griffes et exigences en compagnie d’une personne qui me prend comme je suis.

Je vous vante les mérites de cette pratique, alors qu’elle est tout sauf pudique.

Car certains pourraient accuser ceux qui se confient de s’adonner au nudisme et ceux qui les écoutent de faire du voyeurisme. Un bon point, j’en conviens. Comme une allégorie en vaut une autre, je leur répondrais que la confidence nettoie l’esprit de façon aussi profitable qu’une douche sans imperméable.

Ne me demandez pas d’où me viennent ces liens que je fais avec les objets de mon quotidien, cette chimère repose désormais dans le tiroir aux mystères.

Quelle que soit la lourdeur des secrets que nous portons, elle diminue dès que nous les partageons. Puis, un jour, ils deviennent si petits que nous rions de les avoir tant grossis.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

4 réflexions sur “À chacun sa boîte noire!

  1. Denise Morais dit :

    Comment un être humain peut porter autant d’amour en soi et l’offrir si généreusement? Ton niveau de sagesse est tellement élevé! Tu nous portes et nous supportes, tu t’élèves et nous soulèves. Avec toi, nous nous sentons si importantes, si intéressantes. N’oublie pas de penser à toi et de déposer tes ailes, si elles deviennent trop lourdes.
    Denise

  2. sophie zimmer dit :

    Bien souvent, la lourdeur des secrets vient de ce que l’on a pu récupérer, chargé de ce que d’autres proches avaient aussi récupéré, comme si « un secret de famille » avait une valeur.
    Ce qui est encore plus gênant, c’est de ne pas savoir qu’il y a un secret caché, là… ça bloque quelque part. Je me suis souvent dit que j’ai tout en moi. Et pour m’aider, je visualise des ficelles ou rubans multicolores, parfois ici un noeud… là un réel embouteillage… et à force de patience, les liens se délient. Et c’est comme cela aussi que, parfois, j’ai appris des événements cachés de façon détachée par des membres de ma Famille…
    Oui, pouvoir être « à nue » avec une personne, sans se poser la question, cela m’est arrivé et cette Personne Odette est partie rejoindre la lumière. Elle est en mon coeur car elle y a toujours vécue, elle a certes une place au premier rang et pourtant la salle est bien grande.
    C’est top aussi, car ce qu’elle dégageait pour moi, est resté et c’est un peu comme si elle laissait des relais… Ici Dodo… là …
    En fait, les secrets nous font un beau clin d’oeil, car tout se créé… autant choisir le meilleur 😉
    Sophie

  3. Dodo♥ dit :

    Denise,
    Comment peux-tu écrire des choses aussi touchantes?
    Tu es pour moi un ange au coeur immense sur cette terre d’amour.
    Mes ailes suivent l’exemple des tiennes et apprécient les espaces infinis!
    Dodo♥

  4. Dodo♥ dit :

    Merci pour cette profonde réflexion, Sophie.
    Et merci pour l’hommage à ton amie Odette.
    Oui, choisissons le meilleur!
    Dodo♥

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s