Un amour de Saint-Valentin

Sandy-Hook-soulsAh! la Saint-Valentin. Date mémorable dans les archives de ma légende personnelle. Jour béni où je lançais ce blogue, il y a cinq ans déjà. Comme le temps semble filer à toute allure, quand l’amour tient les rênes de notre monture. Cinq années à me livrer à vous, par métaphores et confidences extraites de mes anecdotes et expériences.

Aujourd’hui, je vous tire amoureusement ma révérence… enrubannée de ma plus profonde reconnaissance.

Vous qui me lisez de plus de cent trente-cinq pays, mille fois mille mercis. Grâce à vous, j’avais hâte de m’installer devant mon clavier pour partager avec vous une parcelle de ma réalité. Vous avez ajouté un exposant à ma vie.

Par votre présence virtuelle qui, à mes yeux, est bien réelle, vous avez comblé mon besoin de me sentir connectée à quelqu’un par mon moyen d’expression favori : l’écriture. Pour ce cadeau d’une générosité inouïe, je vous dis encore une fois merci.

Vous savez que cent deux articles sont maintenant immortalisés dans un livre. Quant aux cent cinquante autres, l’avenir nous dira ce qu’il en adviendra. Comme dirait une très sage amie à moi : À suivre…

Nul chapitre ne peut prendre fin sans annoncer le prochain.

Certains d’entre vous supposent qu’il est encore question d’écriture. Et vous aurez raison. Je dis bravo à votre intuition. Il se pourrait que je vous en fasse l’annonce par le biais de mon blogue chéri, que je compte laisser voguer seul, selon son gré fini et infini.

Je profite aussi de ce jour de la Saint-Valentin pour vous souhaiter tout l’amour de l’Univers. Comme vous l’avez sûrement remarqué, mon idée fixe est l’amour. Et je suis loin de m’en cacher. Le contraire serait tout un exploit, avouons-le, entre vous et moi.

J’aime croire que la vie m’aime. J’aime penser que l’amour est partout.

Voilà l’originale explication de mon indéfectible enthousiasme. Voilà l’unique secret de mon intarissable joie. Voilà l’élan qui m’inspire à nourrir mon blogue Pensées d’amour.

Coeur mains Little PrincessAlors, mes amis d’ici et d’ailleurs, merci d’avoir été si fidèles, si présents, si ouverts, si patients. Merci d’avoir alimenté la flamme de mon cœur conscient. Soyez bons pour vous. Après tout, vous êtes la plus géniale personne que vous aurez le bonheur de côtoyer de toute votre vie. Oui. Oui. Je vous le dis. Et je vous le redis. Merci pour tout. Et que chaque jour soit pour vous un amour de Saint-Valentin!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

MERCI! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT.

©2004-2015 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

Je t’aime. Moi non plus.

Chat sourisCette chanson mythique des années soixante illustre à merveille un dilemme typique que nous vivons plus souvent qu’à l’occasion. Aimera-t-on la façon dont nous distribuons notre amour? Appréciera-t-on les formes de notre affection? À l’instar du chaton qui nous offre fièrement sa proie, l’autre saura-il accueillir l’expression unique de nos émois? En guise de réponse, la vie me servit, il y a quelques années, une bouchée qui me parut plutôt énorme à avaler.

C’était lors de l’hospitalisation d’une amie. Pendant deux semaines, j’allais dîner avec elle chaque midi. Je profitais de ce moment béni pour l’interroger et découvrir comment je pouvais l’aider. Un jour, exaspérée par mon insistance, elle me dit : Arrête de me poser toutes ces questions! Ne vois-tu pas combien je souffre? Vraiment, tu ne m’aimes pas!

La bouche m’en devint bée de stupéfaction. Pardon? Moi? Je ne t’aime pas? Ma foi, c’est vraiment n’importe quoi…

Une fois le choc de cette pure invention absorbé, je repris possession de mes esprits. Puis, je pris les mains glacées de mon amie et la regardai tendrement. Avec beaucoup de délicatesse, je lui mentionnai la fabuleuse conversation que nous avions eue dernièrement.

C’était à propos de son immense peine, à l’époque où ses enfants ne voulaient rien savoir de sa passion, la santé naturelle. Elle était tellement triste qu’ils refusent son aide. J’en profitai pour lui rappeler ma souffrance, le jour où je découvris ses soins et ses produits, et combien ils avaient amélioré la qualité de ma vie, surtout avec la fibromyalgie.

Des images dansaient dans ses yeux baignés d’émotions. La leçon tirée de notre récente conversation lui revint en mémoire.

Après un soupir de soulagement, elle déclara : J’avais compris que mes enfants ne voient pas que c’est ma façon à moi de les aimer. En voulant leur donner les meilleurs produits possibles, je veux leur donner en même temps tout mon amour. Si j’insiste autant, c’est parce que je tiens à eux.

Je t'aime gros comme chatJe poursuivis : C’est la même chose pour moi. Si j’insiste tant avec mes tonnes de questions, c’est parce que je désire t’aider à trouver le cadeau qui se cache dans ton fardeau. Je veux être là pour toi, comme tu l’as fait pour moi.

Sereine, elle conclut : Au fond, je comprends que chacun utilise son propre langage pour dire « Je t’aime ».

Émue à mon tour, je l’enveloppai dans mes bras d’amour.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

MERCI! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT.

©2004-2015 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Ali Blabla et les 40 000 peurs

Ali BlablaCet expert-conteur de balivernes se cache dans la caverne de nos pensées pour y fabriquer, avec et sans notre gré, quarante mille peurs qui paralysent nos élans. Il fonde son commerce opulent sur notre espoir d’éviter le manque, la perte et la douleur. Autant d’illusions dont voici un bref échantillon.

Peur d’en savoir trop et pas assez. Peur d’avoir l’air stupide et génial. Peur de manquer de discernement. Peur des études, certificats et autres honneurs. Alors que Jésus-Christ n’a aucun diplôme en psychologie.

Peur de souffrir, guérir, pleurer, rire. Peur de manger, boire, respirer. Peur du chaud, du froid. Peur des chiens, des chats. Peur des sons, du soleil, du noir. Alors que notre corps sait si bien nous montrer ses besoins.

Peur des parents, conjoints, enfants. Peur de perdre ceux qu’on aime. Peur d’être envahis, rejetés, abandonnés, incompris, jugés, humiliés, trahis. Alors qu’il existe entre vous et moi un lien qui ne se rompt pas.

Peur des amis, voisins, complices. Peur de se confier et se laisser aller. Peur des opinions, critiques et compliments. Peur des foules et de la solitude. Alors qu’il y a un meilleur ami en nous qui veille jour et nuit.

Peur d’écouter sa créativité. Peur d’être payés à sa juste valeur. Peur de l’échec et du succès. Peur de poser ses limites. Peur de déplaire, s’affirmer, s’honorer. Alors que nous sommes tous vraiment nés pour rayonner.

Peur de manquer, de faire faillite. Peur d’assumer ses choix. Peur de rendre jaloux autour de soi. Peur de donner à volonté. Peur de se payer en premier. Alors que l’argent est le moyen brillant de monnayer ses talents.

Peur de sa foi, son Dieu, ses Lois. Peur du péché et l’orgasme. Peur de ce qu’on ne voit pas. Peur de donner un sens à sa vie. Peur de mourir aussi. Alors que nous sommes aimés sans conditions quoi que nous fassions.

Peur d’avoir la preuve que tout est possible. Peur d’être plus puissant que l’on croit. Peur des sœurcières, des fées, des anges. Peur des miracles et de la joie. Alors que la vie croise sa baguette avec la nôtre pour qu’on accueille la magie.

Creative_Wallpaper_Face_of_golden_Buddha_085338_Les formes menaçantes de nos peurs sont les ombres amplifiées de nos désirs négligés qui dansent sur l’écran de nos élans. Ali Blabla, merci à toi! Grâce à ton projecteur, nous découvrons avec confiance ce qui nous tient à cœur.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

MERCI! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT.

©2004-2015 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Mon présent pour vous à Noël

Lisi Martin bougieVous êtes tellement merveilleux. Depuis bientôt cinq ans, vous m’accordez de votre temps. Vous me faites une place dans votre vie. Vous me laissez gentiment vous surprendre, vous déranger et, même, vous séduire. Souvent sans mot dire. Alors, par quel cadeau original puis-je vous exprimer ma joie phénoménale?

Pendant des mois, je consultai lutins, devins, potins et autres fins gratins.

On me suggéra de vous offrir du temps. Pourtant, nous en avons déjà, vous et moi, en égale mesure. En effet, nous recevons tous d’un minuit à l’autre la même ration. On me parla d’argent. Pourtant, nous ne pouvons acheter ce qui ne se vend pas. En effet, nous recevons la même capacité de monnayer nos habiletés.

Je me rendis vite compte que la réponse ne viendrait pas d’une gouverne externe. Un examen de mon jardin me révéla enfin l’objet convoité. Que je vous offre emballé de ma plus étincelante reconnaissance.

Ouvrez les mains. Le voici. Mon présent pour vous à Noël s’appelle… La présence.

N’est-ce pas le plus précieux trésor qui soit? Laissez-moi vous en décrire le mode d’emploi. D’abord, la présence commence par la conscience que vous êtes là. En fait, que vous êtes ici, dans ce coin unique de la galaxie.

Vous avez effectivement choisi cette expérience que vous appelez votre vie. Avec un corps, une famille, des amis. Des refuges, des tunnels, des paradis. Et un ensemble de faits et gestes bien à vous, durant cette palpitante traversée.

Dès que vous êtes conscient d’être ici, la présence se fait sentir. Vous pouvez être là pour vous. Présent à vous-même. Pas en escapade dans des culpabilités d’hier. Ni dans des peurs de demain. Ni dans des rendez-vous imaginaires.

Juste là. Où vous êtes. Et avec qui vous êtes.

Durant cette période de festivités, je vous invite à faire acte de présence. Lorsque vous présenterez à votre chouchou le jouet ou le bijou, soyez présent. Peu importe ce que vous offrirez, soyez présent aux êtres que vous choyez.

lisi-martin-kindertanzPrésent à leur réaction et leurs émotions. Présent au lumineux de leurs yeux.

Par cette largesse, ils savent que nous leur exprimons sans parler combien nous les aimons. À leur tour, ils nous rendent éloquemment la gentillesse. Aussi, chers lurons, quant à célébrer en grand, pourquoi ne pas en profiter pour nous amuser comme des enfants?

Après tout, l’enfant en nous est l’expert de la présence… du présent!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

LUMINEUSES FÊTES! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Mon beau sapin…

Branche sapin neigeMon beau sapin naturel, roi de ma maison à Noël! Chaque année, je prépare sa venue, la gaieté au cœur. Je suis prête à bien des extravagances pour lui montrer son importance, quand je vais l’adopter… Adopter plutôt qu’acheter, parce que c’est un personnage et non une chose que j’accueille dans mon foyer.

C’est à ma mère que je dois mon attachement à cette tradition d’antan. Nous décorions le sapin naturel sous ses directives attentives. Le soir, avant d’aller au lit, je m’étendais sur le divan. Le temps disparaissait alors instantanément.

Éblouie par tant de beauté, je contemplais ses lumières briller dans les boules et les glaçons givrés.

Plus tard, avec mon mari et notre fils unique, je recréai ces moments féeriques. Puis, quand je partis seule faire ma vie, je veillai à perpétuer la magie.

Mon Noël traditionnel est synonyme de sapin naturel.

Je l’adopte la seconde semaine de décembre. Et je décris au marchand mon besoin. Il mesure au moins six pieds. Il est grand et proportionné. Généreux et fourni. Avec un tronc bien droit. Et une seule tête. Ça va de soi!

Un marchand me demanda même déjà si je magasinais un conjoint et non un sapin!

J’adore sa façon d’embaumer la maisonnée. Je l’habille d’une lumineuse splendeur et de boules en forme de cœur. Évidemment! Puisque je collectionne les cœurs depuis trente-cinq ans. Je vous avoue cependant que ce ne fut pas toujours chose facile de trouver des décorations dans cette forme peu usuelle.

Ainsi, grâce à ma persévérance et celle de mes amis, je peux désormais encœurer mon beau sapin de tête en pied. Encœurer, dans le sens de couvrir d’amour, d’inonder d’affection, de saupoudrer de magie, comme de raison.

Il m’arrive d’ailleurs, pour la simple joie de rappeler aux gens que l’amour est présent, tout le temps, de semer des confettis de cœur ici et là. Un peu à la manière des entarteurs… moins le dégât! Revenons aux décorations. À ma collection s’ajoute quelques exceptions. D’abord, le père Noël et le sapin en papier que fabriqua mon fils à la maternelle.

Sapin de Noël amour 2013Puis, la figurine de Luke Skywalker, mon héros dont le nom de famille se termine par un cœur. Enfin, j’entoure sa base des mignons personnages cousus par ma sœur super douée. Et me voilà comblée!

C’est avec tout mon amour que je vous offre ces bulles traditionnelles… ainsi qu’à mon sapin de Noël!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

LUMINEUSES FÊTES! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

La mémoire du coeur

Ma chouetteSi l’amour est un professeur, toutes ses leçons sont en forme de cœur. Puisque c’est son anniversaire aujourd’hui, j’aimerais vous parler de Tante Beth, mon maître à penser, et de la maladie qui l’afflige et dont j’ai tant appris. Même si une mémoire défaillante en a fait une fillette dépendante, rassurez-vous! Nous la gardons bien au chaud dans le nid douillet de notre affection.

C’est avec la permission de la famille que je peux vous en causer un brin.

Je me souviens du choc brutal qui m’a secouée, quand ma cousine m’annonça le diagnostic officiel. Quoi? Ma tante que j’adore, cette force plus grande que nature, atteinte d’Alzheimer? À 61 ans? Tu plaisantes! Moins de cinq ans nous séparent. Pourquoi suis-je la dernière à l’apprendre? J’aurais dû m’en apercevoir. Gros mots. Larmes. Bon…

Dans la tourmente de mes pensées, je reconnus sa voix rassurante : Ne t’en fais pas, ma chouette. Ça va aller. Nous, c’est pour l’éternité.

Si vous avez vécu ce genre de situation, vous avez probablement réagi comme moi : déni, colère, culpabilité, frustration, souffrance, dérision, tristesse, dépression, solitude, espoir, acceptation. Je viens de vous résumer les cinq dernières années…

Autant pour elle-même que pour ses proches, la maladie de ma tante comporte des aspects douloureux et réconfortants à la fois. Nous détestons la situation et, en même temps, nous aimons encore plus fort.

Celle qui s’est dévouée toute sa vie à servir les autres fait dorénavant l’objet de mille et une attentions. Celle qui nous enseignait le courage de nous tenir debout en nous secouant les ailes, nous enseigne maintenant le courage de tenir le coup en nous rappelant l’essentiel. Ses enseignements prennent désormais d’autres formes. Plus subtiles. Plus personnelles.

Grâce à elle, nous apprenons que la vie est imprévisible. Qu’elle nous réserve des surprises. Et que nous ne savons pas de quoi notre fin aura l’air. Nous apprenons comment accepter ce que nous ne pouvons pas changer. Et, surtout, qu’une épreuve traversée ensemble nous renforce et nous rapproche malgré les plumes qu’il en coûte et les inévitables silences.

Désormais, le mot présence prend d’innombrables sens.

La Déesse de l'hiver

Élisabeth chérie, ma presque sœur, ma vieille amie, alors que le voile blanc de l’oubli recouvre doucement toute trace de moi du paysage de ta glorieuse vie, sache que tu demeures bien vivante là où mon amour pour toi est infini. Dans la mémoire du cœur, aucun souvenir ne meurt.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

CONSULTEZ votre intuition avec les cartes ICI & MAINTENANT

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Noël en chansons

Noël en chansons avec les MignionsQuoi de plus féerique pour agrémenter cette saison que la magie de la musique! Voici une liste résumée de mes chansons préférées. Sentez-vous bien à l’aise de m’indiquer celles que vous aimez. Combinons nos goûts personnels pour créer un Noël universel! En cliquant sur les titres soulignés, vous en verrez la version YouTube.

La prière. Cette chanson me remplit les yeux de larmes nostalgiques. Merci Ginette Reno de réchauffer mon cœur d’enfant avec cet inoubliable classique.

Gabriel’s Message. Les superbes images de ce montage vidéo combine la douceur angélique des enfants et la voix rauque d’un Sting, au fond, pas si piquant.

Have yourself a merry little Christmas. C’est ce titre que j’ai sélectionné, alors que j’aurais pu tous les mentionner. Mon disque ultime de Sarah McLachlan.

Perhaps Love. Je partage avec John Denver la même vision de l’amour. C’est dans cette chanson immortelle que nous unissons nos voix pour toujours.

Let it snow. J’a-do-re la neige. Vous la détestez? Écoutez Michael Bublé vous en vanter la beauté. Il se pourrait que vous changiez d’avis avant la fin de l’année…

Marie-Noël. Notre rockeur au grand cœur nous enveloppe de moelleux avec cette ballade de décembre. Il nous réconforte comme un bon chocolat chaud.

Mon pays c’est l’hiver. Pour qui en douterait encore, oui, notre pays ressemble parfois au pôle nord. Notre Gilles Vigneault national est un ambassadeur génial!

It’s in everyone of us to be wise. Un coucou au sage en nous. Il nous tend la main quand nous en avons besoin. Les Muppets nous en rappellent le chemin.

Chestnuts roasting on an open fire. N’avait-elle pas une voix extraordinaire? Elle se détesta au point de quitter cette terre… et son frère. Adieu Carpenters.

Mon beau sapin. Parce que sans mon sapin naturel, mon Noël ne serait pas aussi exceptionnel. Marie-Michèle Desrosiers lui rend hommage à souhait.

Voilà ma sélection sans ordre particulier. Grâce à ces artistes généreux et doués, je peux ajouter une dimension unique à cette période magique.

Quelles chansons vous ont spécialement touché? Dites-moi ce que vous en pensez. Faites-moi découvrir ce qui vous emballe. Transportez-moi dans votre univers musical. Pour vous inspirer, je vous propose une primeur qui fait chanter mon cœur.

Si l’image d’en haut vaut pour moi mille mots. Alors, imaginez combien vaut cette vidéo, dans une langue totalement inventée, avec mes adorables Mignions en extravagante quantité. Bonni Bistasse et Panni Pouté!!!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

CONSULTEZ votre intuition avec les cartes ICI & MAINTENANT

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés