Pauvre petit moi

sad_clown_by_KiraMayerCette expression me vient de Sol, idole de mon adolescence académique, source de mon inspiration philosophique. Ses trois mots résument la victime tyrannique qui s’active, dès que nous succombons à la Loi de cause à effet. Notre pauvre petit moi commence dès le berceau sa carrière de bourreau.

Il hurle à pleins poumons son malheur? On accourt l’envelopper de douceur! Cause. Effet. Il saisit vite le manège, notre brillant stratège, et apprend à user de séduction à coups de lamentations.

Pour tout vous dire, le rire ne fait pas partie de ses passe-temps favoris.

Son bureau des plaintes est ouvert jour et nuit. Il cultive l’art de faire pitié avec virtuosité. Martyre incomparable, ses calvaires sont insurmontables, ses bobos incurables, ses problèmes incalculables. Gare aux cœurs charitables!

Sa peau de chagrin pousse certains samaritains à se priver, s’endetter, se faire passer en dernier pour le tirer du ravin… qu’il creuse avec ses choix enfantins. Trahissant sa maturité de bambin. Et sa peur de grandir enfin.

Pour lui, un seul fait demeure. L’auteur de ses malheurs se trouve ailleurs.

Fervent croyant de ce leurre, notre terroriste nous tourmente à l’intérieur. Parce que le coupable de nos perceptions erronées ne se trouve pas chez le voisin, dans la famille, au bureau, à toute volée! Désolée…

Le coupable est en moi. Je le deviens lorsque je coupe la cause de l’effet. La cause chez les autres. L’effet en moi.

Pour changer ce coupable en responsable, je m’approprie et les causes et les effets. J’assume l’entière création de mes pensées, mes paroles et mes émotions. Je prends conscience de mes perceptions, toutes catégories de bien et de mal confondues.

Ainsi, assumer la cause et l’effet de mes choix me rend maître des résultats. Pour assurer mon équilibre, je me pose cette question : Pourquoi je me fais vivre cela? Et la réponse me rend libre… à chaque fois!

Grâce à lui, je perçois mes limites dépassées, mes peurs inavouées, mes défis anticipés. Il me rappelle que je suis l’unique responsable des effets que je me cause. Riche de sa présence, je me connecte à ma puissance.

sailingEn un instant, je redeviens capitaine de mon voilier. Mon pauvre petit moi reprend son rôle de moussaillon en haut du grand mât de mes ambitions. Quelle merveilleuse façon pour lui d’explorer l’océan de notre imagination!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

MERCI! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT.

©2004-2015 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Bogs insolites

2 réponses à “Pauvre petit moi

  1. Pauvre de pauvre de petit moi. En effet, on fait donc bien pitié en petit moi.
    Merci Dodo pour ce beau texte qui nous rappelle que tout part de soi.

  2. Merci beaucoup Francine de te rappeler que tout part de toi.
    Et c’est vraiment le plus merveilleux point d’où partir… et arriver!
    Avec tout mon amour, Dodo♥

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s