Un amour de Saint-Valentin

Sandy-Hook-soulsAh! la Saint-Valentin. Date mémorable dans les archives de ma légende personnelle. Jour béni où je lançais ce blogue, il y a cinq ans déjà. Comme le temps semble filer à toute allure, quand l’amour tient les rênes de notre monture. Cinq années à me livrer à vous, par métaphores et confidences extraites de mes anecdotes et expériences.

Aujourd’hui, je vous tire amoureusement ma révérence… enrubannée de ma plus profonde reconnaissance.

Vous qui me lisez de plus de cent trente-cinq pays, mille fois mille mercis. Grâce à vous, j’avais hâte de m’installer devant mon clavier pour partager avec vous une parcelle de ma réalité. Vous avez ajouté un exposant à ma vie.

Par votre présence virtuelle qui, à mes yeux, est bien réelle, vous avez comblé mon besoin de me sentir connectée à quelqu’un par mon moyen d’expression favori : l’écriture. Pour ce cadeau d’une générosité inouïe, je vous dis encore une fois merci.

Vous savez que cent deux articles sont maintenant immortalisés dans un livre. Quant aux cent cinquante autres, l’avenir nous dira ce qu’il en adviendra. Comme dirait une très sage amie à moi : À suivre…

Nul chapitre ne peut prendre fin sans annoncer le prochain.

Certains d’entre vous supposent qu’il est encore question d’écriture. Et vous aurez raison. Je dis bravo à votre intuition. Il se pourrait que je vous en fasse l’annonce par le biais de mon blogue chéri, que je compte laisser voguer seul, selon son gré fini et infini.

Je profite aussi de ce jour de la Saint-Valentin pour vous souhaiter tout l’amour de l’Univers. Comme vous l’avez sûrement remarqué, mon idée fixe est l’amour. Et je suis loin de m’en cacher. Le contraire serait tout un exploit, avouons-le, entre vous et moi.

J’aime croire que la vie m’aime. J’aime penser que l’amour est partout.

Voilà l’originale explication de mon indéfectible enthousiasme. Voilà l’unique secret de mon intarissable joie. Voilà l’élan qui m’inspire à nourrir mon blogue Pensées d’amour.

Coeur mains Little PrincessAlors, mes amis d’ici et d’ailleurs, merci d’avoir été si fidèles, si présents, si ouverts, si patients. Merci d’avoir alimenté la flamme de mon cœur conscient. Soyez bons pour vous. Après tout, vous êtes la plus géniale personne que vous aurez le bonheur de côtoyer de toute votre vie. Oui. Oui. Je vous le dis. Et je vous le redis. Merci pour tout. Et que chaque jour soit pour vous un amour de Saint-Valentin!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

MERCI! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT.

©2004-2015 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

Mon présent pour vous à Noël

Lisi Martin bougieVous êtes tellement merveilleux. Depuis bientôt cinq ans, vous m’accordez de votre temps. Vous me faites une place dans votre vie. Vous me laissez gentiment vous surprendre, vous déranger et, même, vous séduire. Souvent sans mot dire. Alors, par quel cadeau original puis-je vous exprimer ma joie phénoménale?

Pendant des mois, je consultai lutins, devins, potins et autres fins gratins.

On me suggéra de vous offrir du temps. Pourtant, nous en avons déjà, vous et moi, en égale mesure. En effet, nous recevons tous d’un minuit à l’autre la même ration. On me parla d’argent. Pourtant, nous ne pouvons acheter ce qui ne se vend pas. En effet, nous recevons la même capacité de monnayer nos habiletés.

Je me rendis vite compte que la réponse ne viendrait pas d’une gouverne externe. Un examen de mon jardin me révéla enfin l’objet convoité. Que je vous offre emballé de ma plus étincelante reconnaissance.

Ouvrez les mains. Le voici. Mon présent pour vous à Noël s’appelle… La présence.

N’est-ce pas le plus précieux trésor qui soit? Laissez-moi vous en décrire le mode d’emploi. D’abord, la présence commence par la conscience que vous êtes là. En fait, que vous êtes ici, dans ce coin unique de la galaxie.

Vous avez effectivement choisi cette expérience que vous appelez votre vie. Avec un corps, une famille, des amis. Des refuges, des tunnels, des paradis. Et un ensemble de faits et gestes bien à vous, durant cette palpitante traversée.

Dès que vous êtes conscient d’être ici, la présence se fait sentir. Vous pouvez être là pour vous. Présent à vous-même. Pas en escapade dans des culpabilités d’hier. Ni dans des peurs de demain. Ni dans des rendez-vous imaginaires.

Juste là. Où vous êtes. Et avec qui vous êtes.

Durant cette période de festivités, je vous invite à faire acte de présence. Lorsque vous présenterez à votre chouchou le jouet ou le bijou, soyez présent. Peu importe ce que vous offrirez, soyez présent aux êtres que vous choyez.

lisi-martin-kindertanzPrésent à leur réaction et leurs émotions. Présent au lumineux de leurs yeux.

Par cette largesse, ils savent que nous leur exprimons sans parler combien nous les aimons. À leur tour, ils nous rendent éloquemment la gentillesse. Aussi, chers lurons, quant à célébrer en grand, pourquoi ne pas en profiter pour nous amuser comme des enfants?

Après tout, l’enfant en nous est l’expert de la présence… du présent!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

LUMINEUSES FÊTES! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

La mémoire du coeur

Ma chouetteSi l’amour est un professeur, toutes ses leçons sont en forme de cœur. Puisque c’est son anniversaire aujourd’hui, j’aimerais vous parler de Tante Beth, mon maître à penser, et de la maladie qui l’afflige et dont j’ai tant appris. Même si une mémoire défaillante en a fait une fillette dépendante, rassurez-vous! Nous la gardons bien au chaud dans le nid douillet de notre affection.

C’est avec la permission de la famille que je peux vous en causer un brin.

Je me souviens du choc brutal qui m’a secouée, quand ma cousine m’annonça le diagnostic officiel. Quoi? Ma tante que j’adore, cette force plus grande que nature, atteinte d’Alzheimer? À 61 ans? Tu plaisantes! Moins de cinq ans nous séparent. Pourquoi suis-je la dernière à l’apprendre? J’aurais dû m’en apercevoir. Gros mots. Larmes. Bon…

Dans la tourmente de mes pensées, je reconnus sa voix rassurante : Ne t’en fais pas, ma chouette. Ça va aller. Nous, c’est pour l’éternité.

Si vous avez vécu ce genre de situation, vous avez probablement réagi comme moi : déni, colère, culpabilité, frustration, souffrance, dérision, tristesse, dépression, solitude, espoir, acceptation. Je viens de vous résumer les cinq dernières années…

Autant pour elle-même que pour ses proches, la maladie de ma tante comporte des aspects douloureux et réconfortants à la fois. Nous détestons la situation et, en même temps, nous aimons encore plus fort.

Celle qui s’est dévouée toute sa vie à servir les autres fait dorénavant l’objet de mille et une attentions. Celle qui nous enseignait le courage de nous tenir debout en nous secouant les ailes, nous enseigne maintenant le courage de tenir le coup en nous rappelant l’essentiel. Ses enseignements prennent désormais d’autres formes. Plus subtiles. Plus personnelles.

Grâce à elle, nous apprenons que la vie est imprévisible. Qu’elle nous réserve des surprises. Et que nous ne savons pas de quoi notre fin aura l’air. Nous apprenons comment accepter ce que nous ne pouvons pas changer. Et, surtout, qu’une épreuve traversée ensemble nous renforce et nous rapproche malgré les plumes qu’il en coûte et les inévitables silences.

Désormais, le mot présence prend d’innombrables sens.

La Déesse de l'hiver

Élisabeth chérie, ma presque sœur, ma vieille amie, alors que le voile blanc de l’oubli recouvre doucement toute trace de moi du paysage de ta glorieuse vie, sache que tu demeures bien vivante là où mon amour pour toi est infini. Dans la mémoire du cœur, aucun souvenir ne meurt.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

CONSULTEZ votre intuition avec les cartes ICI & MAINTENANT

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Rendez-vous magiques

L'amour est dans la magie d'écrireAprès un été avec mon grand amour (l’écriture de mon quatrième livre), comme promis, me voici de retour. Quelle saison remplie de tribulations et de péripéties! Je suppose que la vie ne vous a pas épargnés, vous non plus. Selon la rumeur, elle aurait le vide en horreur. Si vous voulez mon avis, je la crois aussi fortement allergique à toute forme de torpeur. Voilà pourquoi, en ces premiers jours d’automne, vous me retrouvez plus que légèrement transformée par un vent de nouveautés.

Ensemble, revoyons les points forts des trois derniers mois.

Du côté familial, un rendez-vous avec une vieille croyance m’a permis d’effacer une dette que j’ose qualifier de karmique. Grâce à l’appui d’une amie de longue date et d’un ancien conjoint empathique, j’ai équilibré une perception qui me faisait pleurer abondamment depuis mille lunaisons. À elle seule, cette libération valait tout l’été.

Du côté spirituel, un rendez-vous avec le silence et Deepak Chopra à Toronto m’a révélé ce dont je me doutais. Le silence est un immense cadeau de l’existence. Je vous en dirai davantage bientôt… dans un autre rendez-vous!

Du côté professionnel, j’ai senti que le temps était venu de concrétiser un vieux possible que je ne cessais de remettre à plus tard. En l’occurrence, et je suis fière de vous en parler, mes RENDEZ-VOUS MAGIQUES avec Dominique!

Maintenant que tout est en place, je me demande pourquoi je ne l’ai pas fait avant. Typique, vous me direz. Évidemment. C’est toujours ça qu’on affirme, une fois qu’on quitte la procrastination pour pénétrer dans la réalisation.

L’idée est simple. Deux fois par mois, dans deux villes différentes, je reçois un groupe de participants. Ensemble, nous échangeons sur un thème différent à chaque fois. Mon intention est de créer une atmosphère propice à l’interaction. Curieusement, l’un des locaux s’appelle L’Espace M et l’autre appartient à la SODEM. M… comme dans magie!

Et mon grand amour dans tout ça? Eh bien, après avoir soumis mon premier jet de manuscrit à mon éditeur, il en ressort que des retouches majeures s’imposent. Ne dit-on pas qu’écrire c’est réécrire?

Coeur namasteEt de votre côté, quel été venez-vous de passer? Quels défis avez-vous relevés? Quels désirs sont encore en chantier?

Merci d’être à un clavier de me confier ce qui vous anime, vous fait vibrer, vous illumine! Quoi qu’il en soit, confidences ou pas, mes amis, rendez-vous la vie magique!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Juliette et Marguerite

Julie Niquette et Rose-Marie_BBBDepuis très longtemps, la vie met sur mon chemin des gens animés du désir de publier un livre. Cet heureux jeu du destin vient sûrement de mon amour infini pour le monde de l’écrit et sa constellation d’auteurs, de livres, d’éditeurs, de libraires et de lecteurs… comme vous!

Mon cœur vibre de joie chaque fois que je les accompagne, de leurs tout premiers tremblements jusqu’au soir du lancement. Vendredi prochain, nous allons célébrer Julie Niquette et son premier bijou pour adolescents (petits et grands!) intitulé Juliette et Marguerite.

Pour vous mettre en appétit, voici les courriels que je lui avais envoyés en lisant son manuscrit, en septembre 2012. Mon admiration continue son expansion.

Rapport numéro 1 : J’en suis à la page 12 de ma palpitante lecture. Et j’ai ri au moins deux fois à haute voix! J’adore Juliette! Et j’aime sa personnalité jeune, naïve, authentique, colorée et un peu névrosée (comme moi, quoi!).

Rapport numéro 2 : J’en suis à la page 27 de mon amusante lecture. Et j’ai ri au moins quatre fois à haute voix! J’adore Juliette! Et j’aime ses descriptions imaginatives, ses projections farfelues, ses questionnements tortueux et ses conclusions originales (j’envie beaucoup ton talent!).

Rapport numéro 3 : J’en suis à la page 43 de ma captivante lecture. Et j’ai ri au moins six fois à haute voix! J’adore encore Juliette! Et j’aime ses introspections stupéfiantes, ses perceptions mélimélodramatiques, ses conclusions rocambolesques (j’envie de plus en plus ton talent!).

Rapport numéro 4 : J’en suis à la page 70 de mon hilarante lecture. Et j’ai ri au moins trois très longues fois à haute voix! J’adore tante Marguerite! Et j’aime sa personnalité décontractée, son choix de couleurs inspiré et sa sagesse parfumée de lavande.

Rapport numéro 5 : Je viens de terminer ton touchant roman. Et c’est bizarre… L’écran de mon ordi est tout flou… J’adore tout! Y compris la surprenante conclusion. Je ne me doutais pas une seconde que… (à vous de découvrir la surprise!). BRAVO! Tu m’as eue!!!!!!!

Dodo et Julie SLM 2012_BBBJulie, ton roman est presque prêt pour publication. Il ne lui manque que de minuscupules retouches. Pour le reste, il est bien mûr pour la cueillette par Le Dauphin Blanc ou toute autre maison d’édition friande de ce genre de romans.

Merci pour ce privilège extrêmement apprécié!!!! Ton admiratrice et fidèle lectrice, Dodo

Pour vous, une seule question : Portez-vous un livre en attente d’expression?

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Des millions de soleils

Des millions de soleils_BlogueQuelle joie pour une coach de vie d’assister à la naissance d’une étoile! Enfin, son livre est disponible sur les tablettes de votre libraire favori. Tout commença quand Marilyne Petit me raconta l’histoire de Pier-Olivier, son jeune Jedi. J’étais éblouie par l’immense génie qu’elle déployait pour illuminer la vie de son fils, soumis à une terrible maladie depuis sa naissance. Là, mon cœur a bondi. C’était clair! Et je n’ai pas cessé de lui répéter : Écris! Écris! Écris! Maintenant, c’est mission accomplie. La Force est avec vous!

Une émotion m’enveloppe en tapant ces lignes. Je nous revois, elle et moi dans mon bureau, il y a presque un an déjà. Elle me résuma l’histoire de son fils et comment cette expérience l’avait amenée à devenir coach de vie. Puis, sans tout à fait y croire, elle m’avoua son rêve de l’immortaliser dans un livre.

Je lâchai un soupir de mi-bonheur mi-douleur en pensant à la folle aventure qu’est l’écriture.

Marilyne attendait ma réaction. Entre les lignes qui se formaient sur son front inquiet, je pouvais lire des questions comme… Comment finira cette expédition au cœur de moi-même? Saurai-je retranscrire l’essence qui m’habite? Aurai-je le courage, la santé, la foi d’aller jusqu’au bout? Et mon petit trésor, sera-t-il reçu avec tout l’amour que je lui aurai donné?

Étant auteure et coach d’auteurs, je savais que c’était chose possible. Étant en totale admiration devant sa phénoménale détermination, j’avais l’absolue conviction que c’était chose inévitable. Et sans plus attendre, je lui dis qu’elle avait mon indéfectible appui. Je venais d’embarquer dans sa folie!

À ce chapitre et selon l’expression, ses compagnons d’aventure seront légions!

Marilyne se prouva à elle-même combien elle a du talent. Jour après jour, une fois qu’elle s’était occupée de sa famille, elle s’enchaînait à son ordinateur. Pendant des mois, elle trempa sa plume dans l’encrier de son cœur. Elle dorlota son manuscrit comme si c’était son petit. Pour cela, je l’admire infini!

Chers lectrices et lecteurs, à votre tour de découvrir ce bijou d’amour!

Vous avez désormais accès aux anecdotes touchantes de la maman et aux outils puissants de la coach. Elles ont toutes deux le pouvoir d’éclairer les coins sombres de votre réalité et de nourrir la flamme de votre vitalité.

Des millions de soleils_FacebookMarilyne, merci pour tout!

Puisse le soleil radieux de ta brillante MISSION inspirer des millions de soleils à rayonner tout autant!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

Pigez vos cartes ICI & MAINTENANT à l’onglet AVEC DOMINIQUE.

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Dans ma boule de cristal…

John William Waterhouse_-The_crystal_ballSi chaque maman savait lire une boule de cristal, que de tourments elle pourrait s’épargner avec son adolescent! La texture de votre fibre parentale serait-elle aussi sensible que la mienne? Alors, vous connaissez déjà les formidables aptitudes de notre progéniture à soulever en nous mille inquiétudes. Et puisque vous et moi ignorons également comment lire dans la pensée, nous avons l’insigne honneur de nous faire du mouron… au carré!

Pour pallier cette difficulté, j’eus le bonheur de vivre une percée avec mon fils. C’était à la suite de ma séparation. Âgé de quinze ans à l’époque, Alexandre refusait catégoriquement de me visiter dans ma nouvelle maison.

Son désir tout à fait légitime me testait là où l’on aime sans condition.

Toujours est-il qu’un soir où les planètes avaient fini par s’entendre, mon fils accepta enfin de venir souper chez moi. Hélas! dès que je le vis dans le cadre de la porte, le gros nuage noir qui lui couvrait le regard se mit à pleuvoir sur ma joie de le revoir.

Je voulais tout savoir.

En détective consciencieux, il me fallait absolument connaître le détail de sa triste tête. Déployant une exemplaire discrétion, je lui demandai calmement ce qui ne tournait pas rond. Vigilant comme un chat dans sa cachette, il m’informa : Dominique, c’est mon intimité et je te demande la respecter.

Craignant de l’effaroucher, je montrai patte blanche. Je l’assurai que je le comprenais très bien. Qu’il avait droit à ses secrets et que sa vie ne me regardait pas. Puis, je me suis tue. Je n’entendais plus que ma tête se faire aller la moulinette à mélodrames.

Finalement, épuisée de faire semblant d’être détachée, je regardai mon fils droit dans les yeux et lui avouai : Alex, je veux respecter ton besoin d’intimité et, en même temps, je suis inquiète. J’ai beau me convaincre du contraire, j’ai besoin d’être rassurée.

Je poursuivis : Ton silence amplifie mes peurs. Je comprends que tu n’aies pas envie de tout me dire. Mais, je t’en prie, peux-tu m’aider à me calmer? Il y a sûrement un endroit entre nous deux où chacun peut être respecté.

Après un instant de réflexion, Alexandre admit que ma requête avait du bon. Il consentit à me donner juste assez d’informations pour dégager l’étau de fer qui m’étouffait le plexus solaire. Et m’amena ainsi à lui faire pleinement confiance. Et tout s’arrangea comme par magie!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés