Archives de Catégorie: Bogs et légendes

Ali Blabla et les 40 000 peurs

Ali BlablaCet expert-conteur de balivernes se cache dans la caverne de nos pensées pour y fabriquer, avec et sans notre gré, quarante mille peurs qui paralysent nos élans. Il fonde son commerce opulent sur notre espoir d’éviter le manque, la perte et la douleur. Autant d’illusions dont voici un bref échantillon.

Peur d’en savoir trop et pas assez. Peur d’avoir l’air stupide et génial. Peur de manquer de discernement. Peur des études, certificats et autres honneurs. Alors que Jésus-Christ n’a aucun diplôme en psychologie.

Peur de souffrir, guérir, pleurer, rire. Peur de manger, boire, respirer. Peur du chaud, du froid. Peur des chiens, des chats. Peur des sons, du soleil, du noir. Alors que notre corps sait si bien nous montrer ses besoins.

Peur des parents, conjoints, enfants. Peur de perdre ceux qu’on aime. Peur d’être envahis, rejetés, abandonnés, incompris, jugés, humiliés, trahis. Alors qu’il existe entre vous et moi un lien qui ne se rompt pas.

Peur des amis, voisins, complices. Peur de se confier et se laisser aller. Peur des opinions, critiques et compliments. Peur des foules et de la solitude. Alors qu’il y a un meilleur ami en nous qui veille jour et nuit.

Peur d’écouter sa créativité. Peur d’être payés à sa juste valeur. Peur de l’échec et du succès. Peur de poser ses limites. Peur de déplaire, s’affirmer, s’honorer. Alors que nous sommes tous vraiment nés pour rayonner.

Peur de manquer, de faire faillite. Peur d’assumer ses choix. Peur de rendre jaloux autour de soi. Peur de donner à volonté. Peur de se payer en premier. Alors que l’argent est le moyen brillant de monnayer ses talents.

Peur de sa foi, son Dieu, ses Lois. Peur du péché et l’orgasme. Peur de ce qu’on ne voit pas. Peur de donner un sens à sa vie. Peur de mourir aussi. Alors que nous sommes aimés sans conditions quoi que nous fassions.

Peur d’avoir la preuve que tout est possible. Peur d’être plus puissant que l’on croit. Peur des sœurcières, des fées, des anges. Peur des miracles et de la joie. Alors que la vie croise sa baguette avec la nôtre pour qu’on accueille la magie.

Creative_Wallpaper_Face_of_golden_Buddha_085338_Les formes menaçantes de nos peurs sont les ombres amplifiées de nos désirs négligés qui dansent sur l’écran de nos élans. Ali Blabla, merci à toi! Grâce à ton projecteur, nous découvrons avec confiance ce qui nous tient à cœur.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

MERCI! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT.

©2004-2015 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Poster un commentaire

Classé dans Bogs et légendes

Où se cache l’amour?

Nébuleuse bleue en coeurAprès quelques éternités à s’amuser dans la lumière, l’amour eut l’idée de venir jouer dans la matière. Il trouvait sa joie dans l’infinité de formes qu’il créait. Petit à petit, comme le bourgeon devient jardin, ses créations prirent de formidables proportions.

Elles évoluèrent jusqu’au point de se retrouver dans l’œil des humains. Les commentaires allaient bon train.

On se plaignait de la pluie et du temps sec. Les uns qui aimaient s’activer en plein-air détestaient la pluie. Les autres qui aimaient les averses pour arroser leurs champs détestaient le temps sec.

Caché dans le souffle du vent, l’amour trouva curieux qu’on ignore son souci de garder équilibrée la délicate santé de la nature.

On se plaignait du changement et de la routine. Les uns qui aimaient une existence sans surprises détestaient le changement. Les autres qui aimaient les occasions de s’exalter détestaient la routine.

Caché dans le pouls de la vie, l’amour trouva curieux qu’on ignore son souci de garder stimulante la fluidité des événements.

On se plaignait de l’opulence et de la privation. Les uns qui aimaient s’entourer de confort détestaient toute privation. Les autres qui aimaient faire preuve d’économie détestaient l’opulence.

Caché dans la providence, l’amour trouva curieux qu’on ignore son souci de garder harmonieuses les complémentarités.

Puis, vint le jour où l’amour, en ayant assez entendu, toucha son point de non-retour. Il était là et… Pouf! Il n’y était plus.

Soudain, on sentit tout autour que les choses étaient différentes. Les plus sages conclurent que cette absence, ce vide, ce manque, c’était l’amour. Et qu’il avait disparu!

Inquiets, ils partirent à son secours. Mais où se cachait-il? Ils le cherchèrent dans un rayon de lune, sous la feuille d’un chou, sur un flocon vagabond, dans le sourire d’un bambin… Rien!

La rumeur courait que l’amour boudait le monde des hommes.

Après des milliers d’années et des milliards de kilomètres, les sages s’avouèrent vaincus. Ils baissèrent les bras et renoncèrent à trouver l’amour. Tout espoir était perdu…

Vraiment? Ce n’est pas bien connaître l’amour!

Galaxie en coeur (2)

Car si nous le connaissions aussi bien qu’il nous connaît, nous saurions que ce trésor des trésors se cache là où aucune critique, aucun reproche, aucune plainte ne peut l’atteindre.

Tous les espoirs sont de nouveau permis, puisque l’amour se cache là où il sait tout de nous, là où il peut tout pour nous. L’amour se cache dans son éternelle demeure… notre cœur.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Poster un commentaire

Classé dans Bogs et légendes

La révélation d’un caméléon

Cameleon Copic MakerIl y a très longtemps, naquit un caméléon pourvu d’une curieuse disposition. La quantité de ses questions grossissait à mesure qu’il grandissait. Puis, vint le moment où, épuisé de vouloir tout s’expliquer, il s’abandonna à son destin et accepta de vivre sa vie de reptilien.

En bon caméléon, c’était un champion d’adaptation.

Ainsi, il mit en application tout ce qu’il avait appris côté passions. Il accumula diplômes, entreprises et propriétés avec une immense facilité. Il démontrait une adresse étonnante à combler les attentes de ses parents, partenaires et associés.

Modes, conventions et tendances lui collaient à la peau avec brio.

Versatile à souhait, il se fondait à volonté dans le décor de son entourage. Tous tombaient sous le charme de cet être capable de refléter le meilleur de soi-même. Notre caméléon maîtrisait l’art enviable d’être le miroir parfait de tout ce qui l’entourait.

Enviable n’est peut-être pas le mot convenable…

En effet, un beau matin, plutôt que de rentrer au bureau, il prit la clé des champs. Littéralement. Il se retrouva assis sur le bord de la rivière, le moral en bandoulière.

Une voix le fit sursauter. C’était un lézard dont le visage ratatiné indiquait le passage des années. Il lui demanda ce qu’il faisait là. Notre ami lui raconta sa série de succès qui, hélas, n’avaient pas réussi à le satisfaire, alors qu’il avait vraiment tout fait pour plaire.

Notre vieillard aux yeux pleins de joie lui dit : Génial! Tu as rempli la première partie de ton mandat. Tu as appris à satisfaire les attentes d’autrui. Ton mandat universel est accompli. Maintenant, vis pour toi. Trouve ta couleur et exprime-là. Accomplis ton mandat individuel. Je t’attendrai ici.

Une lueur d’espoir suffit parfois pour évaporer le désespoir.

Cameleon lumineux

Cinq ans plus tard, notre caméléon retrouva le vieux lézard qui l’accueillit, l’œil réjoui. Il lui fit un compte rendu détaillé de ses péripéties. Voici en bref ce qu’il déclara : Grâce à vous, j’ai eu une révélation grandiose. Il est essentiel de vivre pour les autres et de vivre pour soi-même afin de comprendre que ces deux côtés font partie d’une même réalité. Nous avons tous un mandat universel et un mandat individuel à accomplir. En les assumant pleinement, nous pouvons être l’un et l’autre selon les circonstances.

Le vieux lézard l’approuva d’un sourire ravi : Voilà notre double mandat avec l’existence! Et il disparut dans le soleil du midi.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

5 Commentaires

Classé dans Bogs et légendes

Coeur de lion, peau de mouton

Lion et moutonL’idée du billet d’aujourd’hui me vint alors que je coachais une cliente désireuse de vivre en harmonie avec ses proches… quel qu’en soit le prix! Pour y parvenir, elle couvrait son cœur de lion d’une peau de mouton. C’est sur son insistance que je vous présente la métaphore qui déclencha une formidable prise de conscience.

Attention! Il se peut que ce texte réveille les lions qui s’ignorent et qui arborent une peau de mouton. Vous voilà avertis! Et peut-être bénis…

Il était une fois un lion qui naquit d’un couple de moutons. Surpris par cette erreur de la nature, ses parents l’enveloppèrent d’une peau de mouton pour qu’il soit accepté du troupeau. Doté d’un cœur infiniment tendre, notre ami espérait plus-que-tout plaire à son entourage. Quand il devint adulte et orphelin, il quitta la sécurité de son pré pour trouver son destin.

Les moutons sont dociles, mais pas stupides.

Sur son chemin, il côtoya des moutons qui tremblaient en sa présence. Évidemment, ils sentaient sa puissance. Plus rusés, d’autres moutons voulaient l’impressionner en portant une peau de lion aussi fausse que leur prestance.

Par un boazard comme on les aime, notre lion à la peau de mouton rencontra un vieux sage qui reconnut la valeur de son cœur.

Avec beaucoup de tact et d’affection, il lui montra son vrai visage. Lentement, doucement, le lion laissa tomber sa vieille peau et les cordes qui ligotaient ses élans. C’en était fini de se subordonner aveuglement aux volontés d’autrui. Il assuma ses responsabilités et renonça à celles qui ne lui appartenaient pas.

Une force insoupçonnée monta de son être véritable. Tel un raz de marée, elle engloutit pour de bon sa peur de déplaire, ainsi que ses culpabilités.

Notre lion apprit à reconnaître les tyrans cachés ou non sous une peau de lion et ayant la maturité d’un enfant de cinq ans. Il dit adieu aux relations alimentées par les apparences et s’entoura de compagnons alignés à ses croyances.

Son légendaire courage inspira l’expression : avoir un cœur de lion.

L’harmonie que l’on obtient en se soumettant aux autres est passagère. L’harmonie que l’on crée en respectant nos propres valeurs, puis celles des autres, est durable.

Coeur de lionNos relations reflètent l’harmonie qui existe entre nous et nos convictions. 

Ah! oui! La légende dit aussi : Parfois, un mouton vit une si profonde transformation que son cœur se met à battre comme celui d’un lion…

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire  Tous droits réservés

15 Commentaires

Classé dans Bogs et légendes

Tous nés pour rayonner

Soleil d'amour rayonnantBonjour! Ou bonne nuit! Selon l’endroit d’où vous me lisez. Précisons d’emblée que je suis ici sur invitation. Celle de Dodo, évidemment. Partageant son souci d’illuminer vos horizons et faisant partie de ses brillants points d’intérêt, j’acceptai de me confier à vous sur cet écran.

Je n’ai pas l’habitude de ce genre de performance. Moi, tout ce que je sais faire, c’est briller… en permanence! Alors, vous comprendrez pourquoi je me sens la couronne en feu de pouvoir disposer de cet espace pour me confier un peu.

Auriez-vous déjà deviné mon identité? Briller… Couronne… Feu… Bravo! Je suis celui qui flamboie. Le roi Soleil, c’est moi!

Permettez-moi de vous surprendre en déclarant que je ne suis pas là pour vous. Votre étonnement n’a rien de surprenant. Dominique vécut le même, le jour où elle comprit ce que voulait dire Je m’aime.

En réalité, je suis ici pour briller. Tout simplement. Et je ne crains pas de faire de l’ombre, contrairement à certains d’entre vous.

Vous profitez de mes feux? Tant mieux! Votre Terre ne semble pas s’en plaindre, elle, de mes rayons amoureux. Elle fleurit. Verdoie. S’évapore. Le tout en distribuant équitablement son temps de luminosité.

L’équilibre! Tel est mon sort. Pendant que certains m’adorent, d’autres m’évitent comme la mort. Panneaux solaires pour les uns. Écrans solaires pour les autres. Inévitable clair-obscur de ma divine nature…

Et que dire de ces corps célestes qui me tournent autour. Ils me sont si familiers que je les prends pour le prolongement de ma personnalité. Fait presque vrai puisque, d’une assez bonne distance, seuls mes rayons indiquent ma présence. Reculons encore un brin et je ne suis plus rien… qu’un éclat vacillant dans les bras de notre galactique amas. Qui s’en plaindra? Surtout pas moi!

Revenons à l’orbite qui m’intéresse. Celui de votre cœur de sagesse.

Si vous pensez que vous êtes ici pour vous servir en dernier, vous vous leurrez. Vous vous êtes incarnés pour faire ce que vous avez à faire au nom de votre destinée. Vous voulez vivre pour autrui? Vivez d’abord pour vous, mes amis. Et votre rayonnement illuminera leur vie.

Suivez mon exemple. Mon unique but est d’aller au bout de mon potentiel et d’irradier à plein ciel!

Tous nés pour rayonner

Il n’en tient qu’à vous de briller tout autant. C’est évident!

Oh! J’allais oublier un détail important.

Vous êtes tous mes enfants. Et comme moi, vous êtes tous nés pour… rayonner!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire  Tous droits réservés

10 Commentaires

Classé dans Bogs et légendes

L’adieu d’un pépin serein

Pommier sereinMes amis, merci de m’entourer ce soir. J’accepte volontiers cet espace qui m’est confié pour vous faire mes adieux. Dans quelques minutes, je ne serai plus de ce monde. Permettez-moi de vous partager le fruit de mes réflexions.

Je suis né d’un cœur de pomme nonchalamment jeté dans un pré verdoyant. Le poids d’un pas bien ferme me planta là, tout au creux de la terre. Je n’ai rien contre la nature, croyez-moi, mais j’avoue qu’il y faisait bien sombre. Et je m’y sentais très à l’étroit avec mes idées noires.

Ignorant tout de l’avenir qui m’était réservé, je tentais de comprendre ce sort qu’on m’avait jeté. Ma vie avait-elle un but? Voire une issue? Je me sentais étranger dans ce lieu contigu. Si petit que j’étais et si confus.

Le temps a le mérite de répondre aux questions les plus insolites. C’est ainsi que germa une solution à mon énigme existentielle. Elle prit la forme de racines. D’abord minuscules, elles se mirent à grandir, enracinant au fond de mon être une certitude qui me faisait jusque-là défaut.

Quelque chose de neuf ne cessait de pousser en moi. Et je me sortis enfin la tête de ce terreau que je prenais pour un tombeau. Quelle joie de découvrir l’air libre! J’avais des branches à lever au ciel! J’avais des feuilles à sécher au vent!

La valse des saisons me donna de la vigueur. Et, surprise, des fleurs! Avec, en prime, des pommes!

Pommier serein en fruits

Soudain, le petit pépin abandonné était devenu un splendide pommier. Oui! Je venais de trouver un sens à ma vie. Produire des pommes et nourrir les hommes! J’attirais contemplatifs, croqueurs d’images, amoureux et enfants. On admirait mon arborescence. On appréciait mon ombrage. On cueillait ma plénitude.

La cisaille des ans me creusa l’écorce et vida mes racines de leur force. Je sus que mon heure était venue. Durant une fougueuse tempête, une bourrasque me scia en deux. Puis, des campeurs eurent la délicatesse de me transformer en bûches.

Merci à vous tous, assis ici autour de moi, ce soir! Jamais je n’aurais cru, pépin né dans un trou, que j’accomplirais ma mission.

Feu de joie du pommier serein

Il me suffisait simplement de vivre jusqu’au bout de mon essence. Avec l’amour comme sève de ma puissance.

Mes amis, adieu! Avant de m’éteindre, je vous offre dans ce feu toute ma joie!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Vous avez aimé? Réagi? Sourcillé? Souri? MERCI de laisser votre opinion!

Découvrez tous mes services au www.DominiqueAllaire.com.

Et mon tout NOUVEAU BLOGUE : PENSÉES D’AMOUR!

©2010-2013 Dominique Allaire – Tous droits réservés

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

17 Commentaires

Classé dans Bogs et légendes

This is it… Michael Jackson!

Michael Jackson This is itThis is it! Ça y est. Je suis là. Je suis la lumière du monde. Je me sens tellement bien. J’ai cet amour en moi, je le sens. Et je suis certain qu’il est vrai. Il y a quatre ans, Michael Jackson tirait subitement sa révérence au sommet de sa luminescence. Savait-il qu’il nous dirait adieu avec cette sublime chanson?

J’appris la nouvelle de son décès durant un cours sur l’univers à Houston. Ce matin-là, mon cœur se serra en pensant à une amie, admiratrice inconditionnelle. À force de persévérance, elle avait réussi à obtenir deux billets pour le voir à Londres avec sa sœur.

Elle ne serait pas seule à porter ce deuil. Des millions pleureraient leur déception avec elle et porteraient en berne leur affection pour Michael.

J’aime explorer les mystères existentiels sous l’éclairage des lois universelles. Pour réconforter mon amie, je voulus comprendre ce coucher de rideau inattendu. Pourquoi s’interrompre à deux pas d’atteindre ce sommet glorieux? Pourquoi disparaître avant d’orner sa couronne royale de joyaux prodigieux?

J’écoutai les reportages et les hommages. Je vis le documentaire avec mon amie. Je sentis son immense chagrin. Et des réponses jaillirent de mon for intérieur.

J’adorais les Beatles. Jeune ado frustrée des pochettes sans texte, j’écoutais mille fois les chansons. Transcrivant chaque parole. Rendant ma mère folle! Devenant bilingue avec mes idoles! La musique et les mots, c’est l’amour en stéréo!

C’est pourquoi je vous invite à écouter les messages que Michael veut nous livrer. Amis francophones, le net offre d’excellentes traductions. Il nous parle d’égalité, de fraternité, de paix, de compassion, de respect et d’amour.

Ses propos sont enluminés d’or et de cristaux éclatants. Aussi rayonnants que ses costumes, comme le montre si bien son documentaire. Il serait entré en scène dans un habit lumineux et l’aurait quittée sur les ailes de Michael… Quel hallucinant rendez-vous avec la réalité!

Pourtant, aucune flamme ne pouvait surpasser l’éclat de celle qui brillait en lui.

Michael Jackson. Homme sans âge. Artiste au talent époustouflant. Être humain et père immensément doux, respectueux, généreux. Cœur pur comme le cristal. Il est parti en révélant à la planète l’homme et non la vedette.

Michael Jackson into the LightAurait-il, de son vivant, accepté de dévoiler autant de fragilité et de vulnérabilité?

Étoile toute sa vie, il rayonne pour l’éternité avec ses amies. Disons adieu à son corps devenu poussière. Et réchauffons nos cœurs au génie de sa lumière!

Poster un commentaire

Classé dans Bogs et légendes