Quand on a soif d’amour

Quand on  a soif d'amour 2014L’amour ne tarit pas d’originalité pour nous rappeler que tout part de soi. Ses stratégies varient à l’infini. Parfois, il nous attire dans un désert sans oasis ni rivière. Puis, juste au moment où l’on croit disparaître, une vérité nous secoue de tout notre être. Elle monte en nous comme un torrent. Oui, tout part de soi.

Surtout quand on a soif d’amour…

C’est l’étonnante découverte que je fis à la suite d’événements spectaculaires. Rien de moins. J’ai d’abord vécu une série de surdoses où ma soif d’amour fut éprouvée de façon inégalée. J’ai ensuite vécu une série de surdoses où ma soif d’amour fut étanchée au-delà de tout ce que j’aurais pu espérer.

Imaginons que nous venons au monde avec une soif d’amour.

Notre besoin d’amour prend la forme d’un contenant plus ou moins grand. Nous nous en servons pour donner notre amour aux autres et pour en recevoir de leur part. Les autres sont nombreux : parents, amis, professeurs, conjoint, enfants, collègues, clients, voisins, lecteurs… La liste est sans fin.

Grâce à cet échange constant, notre soif d’amour se calme un instant, mais pas pour longtemps.

Il arrive que nos provisions soient vraiment réduites. Et même si nous avons très soif, nous continuons d’en donner à ceux qui en ont moins que nous. C’est chose courante. Des assoiffés d’amour qui se désaltèrent mutuellement…

Un jour, nous en avons assez de ce commerce épuisant. Ce qui enchante la vie, spécialiste de l’abondance sans fond. Soudain, la soif nous tenaille plus fort que jamais. Assoiffés à en perdre la raison, nous sommes si faibles que nous cessons de courir dans toutes les directions.

Eh oui! On pense même à se creuser un puits…

Nul besoin, chers amis, puisqu’une marée d’amour inonde tous nos contenants. Elle nous submerge en dehors et en dedans. La soif s’est apaisée. Nous sommes géostationnaires. Tout est parfait. Nous nous sentons à notre place. La vie connaît maintenant notre adresse.

Un doux murmure se fait entendre.

La source d'amour en soiDe légers tremblements nous parcourent tout le corps, l’esprit, le cœur. Telle une source miraculeuse, l’amour jaillit du plus profond de nous-mêmes. Il déborde de tout notre être. Et notre seul désir, désormais, est de laisser couler cette eau vive. Naturellement.

Jusqu’à la fin des temps…

Pour cette grâce dont la vie me bénit, je dis merci. Et c’est la grâce que je vous souhaite, si vous en avez l’envie!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

6 réflexions sur “Quand on a soif d’amour

  1. Sylvie dit :

    C’est toujours un délice de vous lire Dominique,
    Quelle plume vous avez. C’est frais, léger, sautillant, plein d’amour. Merci pour ces instants privilégiés.
    J’en profite pour vous souhaiter une très belle année 2014, qu’elle vous comble de bienfaits.
    Je vous embrasse.
    Sylvie

  2. Dodo♥ dit :

    Quelle joie de vous lire, Sylvie!
    Merci de complimenter ma plume. Vous connaissez maintenant son encrier…
    Puisse cette nouvelle orbite solaire être à la mesure de votre génie!
    Je vous embrasse itout!
    Dominique♥

  3. Josée Griffin dit :

    Comme s’est beau et rafraîchissant, ce que vous écrivez, Dominique.
    Merci et je vous souhaite une année 2014 débordante d’amour!!!!
    Josée

  4. Dodo♥ dit :

    Comme c’est bon pour les yeux et pour le coeur de vous lire, Josée.
    Merci et puisse cette orbite solaire vous combler de façon extraordinaire!
    Dominique♥

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s