Vive le vent d’hiver!

Le vent du changementLe vent! Quels poumons! Quelle voix! Non visible et si puissant. Comme l’amour, quoi! Les voiles, petites et grandes, se tendent à son souffle. Les têtes joliment coiffées évitent son contact. Les champs de blé dociles ondulent sous ses caresses. Les jupes évasées dénoncent son audace. Les flocons se plient à ses chorégraphies. Et les feuilles mortes s’envoient en l’air, une dernière fois avant l’hiver.

Je me souviens d’une nuit, il n’y a pas si longtemps, où le vent s’était emporté plutôt allègrement. Au petit matin, je m’étais empressée de regarder le résultat de ses farandoles endiablées. Avait-il eu la bonté d’épargner mes arbres chéris?

Oui! Pommier, bouleau, érables étaient toujours au rendez-vous. Fiou!

Sauf que… Notre géant ventilateur avait fait du ménage lors de son passage. Sur le sol enneigé, des dizaines de branches gisaient inertes, tels de longs cheveux noirs sur de la céramique blanche après un bon coup de séchoir.

Devant ce consternant paysage, je me mis à clignoter des yeux pour éponger une montée d’émotions. Finalité, tristesse, dévastation. Puis, une pensée desserra le petit nœud qui se formait dans ma gorge : Ce qui est tombé était déjà mort. Ce qui est resté debout est vraiment fort!

Branches mortes

Je compris que le vent est à la nature ce que les épreuves sont à notre vie.

Les unes comme les autres nous arrivent pour ébranler nos croyances et nos valeurs. D’une part, elles élaguent ce qui est révolu et ce qui nous empêche d’évoluer. D’autre part, elles nous indiquent ce qui est sain et solide en nous, tout en nous montrant sur quoi nous pouvons compter.

Chaque défi nous offre l’occasion de dire adieu à ce qui ne nous convient plus, pour accueillir ce qui nous permet de nous épanouir.

À notre tour, nous sommes des agents de changement pour ceux et celles qui nous côtoient. Souvent, sans en être totalement conscients, nous invitons les autres à changer, au moment même où nous changeons, nous aussi.

Ainsi, notre monde se transforme à mesure que nous nous transformons.

Tout comme l’amour véritable, le changement est un vent bienveillant qui nous brasse et nous berce, nous secoue et nous caresse, sans discrimination et tout à fait gratuitement… d’ici jusqu’à la fin des temps.

Certains s’y habituent. D’autres, pas. Alors, juste au cas, attachons nos tuques!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Vous avez aimé? Réagi? Sourcillé? Souri? MERCI de laisser votre opinion!

Découvrez tous mes services au www.DominiqueAllaire.com.

Et mon tout NOUVEAU BLOGUE : PENSÉES D’AMOUR!

©2010-2013 Dominique Allaire – Tous droits réservés

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 

Publicités

6 réflexions sur “Vive le vent d’hiver!

  1. Micheline Bureau dit :

    Peu importe à quelle vitesse le vent souffle; peu importe de quelle direction il arrive, il est toujours là pour nous inviter, nous obliger à faire des changements dans notre vie. Comme une bonne gifle, c’est douloureux, mais ça nous oblige à réorienter notre vision, face à des comportements ou à des habitudes, même dans l’intention de vouloir être bienvaillant ou protecteur.
    Avant même de lire ce blogue, j’ai passé l’après-midi avec une amie, venue en pleurs, se confier. Curieusement, ce matin, j’écrivais à mes enfants de la prise de conscience que l’un d’entre eux venait de me faire prendre. PCQ je n’accepte plus le rôle que j’ai bien voulu jouer depuis des années, pour leurs éviter peines et tourments, je les empêchais de prendre totalement leur responsabilité, leur autonomie. L’aîné m’a offert de l’Asie, un grand vent au cours des derniers jours.
    Quelle reconnaissance j’ai envers cette situation, ce grand vent que la vie m’offre, en passant par ce fils, pour m’aider à ne plus prendre charge de ce qui ne m’appartient pas. Partageant ma réflexion avec ma belle amie, elle aussi a mieux compris le vent qui souffle chez-elle.
    Merci à ces grands vents de la vie. Je crois que l’Année 2013 apportera sa musique, sa cadence, son crescendo à plusieurs d’entre nous, pour le mieux-être de chacun.
    « MERCI », Dominique, pour nous aider à mieux accueillir ces grands vents qui, à l’occasion, passent dans notre vie.
    Micheline

  2. Dodo♥ dit :

    C’est à mon tour de vous dire un géant MERCI, Micheline, pour ce témoignage si touchant.
    Je suis enchantée d’apprendre que vous acceptez avec gratitude le grand vent qui traverse votre vie, par l’entremise d’êtres chers, et que vous aidez les autres à l’accepter aussi.
    Puissent toutes les personnes qui liront votre magnifique texte se sentir aussi inspirée que moi!
    Passez une radieuse journée dans votre glorieuse vie!
    Dominique♥

  3. Sophie Zimmer dit :

    Le vent…
    J’adore ta réflexion « Ce qui est tombé était déjà mort. Ce qui est resté debout est vraiment fort! » De toutes les façons, il est tellement important de se débarrasser de ce qui ne sert plus, de ce qui encombre. Car, bien souvent, cela permet une meilleure respiration. Élaguer est une pratique courante et bien utile.
    Le vent, celui qui permet de faire avancer le bateau sur la mer, là où il n’y a pas de chemins visibles, des courants, oui, en-dessous et des courants, oui, en-dessus. Ils permettent de faire avancer le bateau, tout comme la vie et en ce moment même… Je soupire… J’aspire l’air de la vie et mon souffle me permet de me poser.
    Merci et merveilleuse Jour… Née
    Sophie de Toulouse

  4. Dodo♥ dit :

    Merci de cette rafraîchissante réflexion sur l’air…
    Ce qui me fait penser à ma méditation, ces jours-ci.
    Je respire la Vie. Et quand j’expire, c’est la Vie qui me respire.
    Lumineuse journée, Sophie de Toulouse!♥

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s