Demandez et vous recevrez!

Demandez mains ouvertesIl est bien connu, ce dicton qui nous vient de l’apôtre Mathieu et qui dit en plus long ceci : Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Voilà l’essentiel de la leçon qui m’attendait en avril dernier au Chopra Center, en Californie.

Ensemble, revisitons ce moment-phare de ma vie, en espérant qu’il jettera un peu de sa lumière sur la vôtre aussi.

Je participais à l’atelier Seduction of Spirit, qui durait une semaine. Le lundi matin, je m’empressai de choisir mon siège dans la salle où se trouvaient plus de 500 personnes. Pendant une bonne partie de l’avant-midi, les deux jeunes filles devant moi consultaient leur cellulaire et s’échangeaient des photos, en même temps que parlaient Deepak Chopra et ses invités.

Deux sentiments contradictoires m’habitaient. D’une part, j’avais le goût de leur exprimer ma frustration en leur disant qu’elles m’empêchaient d’entendre les conférenciers. D’autre part, je voulais faire preuve d’ouverture d’esprit.

La solution tant espérée se montra le bout du nez quand l’une des jeunes filles se retourna pour me demander d’enlever mon sac, qui était appuyé contre le dossier de son siège. Il l’importunait! Bien sûr, lui répondis-je. Et par la même occasion, j’en profitai pour lui demander si elle et son amie pouvaient fermer leurs cellulaires.

Chose demandée, chose reçue!

Ma voisine de gauche et celle de droite me murmurèrent d’une même voix un profond merci, assorti de soupirs de soulagement. Deux minutes plus tard, c’était la pause. Et voici ce qu’il y avait d’affiché sur les écrans géants : Par respect pour les autres, merci d’éteindre vos cellulaires.

Ah! mais je n’étais pas tout à fait sortie du bois, comme on dit par ici. La culpabilité s’amusa tout l’après-midi à envenimer ma quiétude. Dieu merci, le baume rôde près de la plaie. Après avoir médité là-dessus, je rentrai d’un pas lent à l’hôtel.

NamasteSoudain, une lueur de conscience inonda mon sentiment d’inconfort. Et j’entendis clairement ceci : Demande, ma Dodo. Demande. Chacun est libre de donner.

Le message évapora mes doutes.

Depuis ce moment béni, lorsque je sens la justesse d’une demande, je l’exprime. Simplement. Librement. Avec respect. Tout en sachant que l’autre est aussi libre que moi.

À chaque fois, je reçois des mains de l’amour un bouquet de sérénité en retour.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

 

Publicités

Comment se nomme votre hamster?

Vous savez, cette petite bête qui s’agite dans notre tête? Cet animal qui court comme un fou dans la grande roue de notre mental? Eh bien, le mien s’appelle Hyper! Hyper occupé. Hyper stressé. Hyper fatigué. Hyper ses cheveux. Hyper de vue le précieux. Hyper rame à contre-courant. Hyper ventile d’épuisement.

Ça vous rappelle quelqu’un en ce moment?

Hyper et moi, on se connaît depuis belle lurette. Mes parents m’aidèrent à fabriquer sa roulette. Mon petit Hyper naquit d’obligations et de responsabilités.

Aînée de cinq enfants, on me demanda très tôt d’être sage et de performer en grand. Je reçus cette requête comme un mandat permanent. Hyper prenait de la vigueur à mesure que se développait mon code d’honneur.

La parfaite, l’irréprochable, vous connaissez? Celle qui doit observer les figures imposées. Respecter mes parents, mon frère, mes sœurs. Obéir à mes professeurs. Me soumettre à la volonté de Dieu. Combler mon amoureux. Atteindre les objectifs de mon patron. Plaire à mes amis et relations.

Hyper se donnait à fond sans se rendre compte qu’il tournait en rond!

Bien sûr, je ne pouvais lui en faire le reproche. Ce qui était loin semblait si proche. Comment conclure qu’on atteindra un jour le but, quand l’horizon droit devant se déroule à perte de vue?

C’est la question qui tue!

Mon corps y répondit haut et fort. En janvier dernier, il me donna une jambette monumentale. Et mon hamster fut éjecté de sa roulette infernale. Chute brutale! Réveil phénoménal!

Cette apparente déchéance m’offrit une nouvelle naissance.

Pour la première fois depuis très longtemps, j’eus le recul nécessaire pour mesurer le ridicule de mes agissements. Le constat fut percutant. Mes Hyper activités m’avaient Hyper vidée. Mais où courais-je donc ainsi? Pour servir qui? Et à quel prix?

Mes larmes de détresse se transformèrent en rires aux éclats de sagesse.

Aujourd’hui, j’accepte mon Hypersensibilité. J’envoie dans l’Hyperespace mes contrariétés. J’apprécie l’Hyperfection du monde dans lequel nous évoluons. Et je respecte une saine distance avec l’Hyperformance.

Vive l’Hypermission de vibrer à l’unisson de mon inspiration!

Je vous souhaite de découvrir qui vous fouette. Accueillez votre hamster et il allumera en vous la lumière. Il vous révèlera votre vrai tortionnaire! Prenez-lui la main. Calmez son entrain. Et changez sa pulsion automatique en élan magique.

L’agitation est une ronde insensée. Elle nous maintient à l’extérieur de notre individualité. Au cœur de notre être repose l’authenticité.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

NOUVEAUTÉ ♥ CARTES ICI & MAINTENANT 

Lisez les 59 cartes sur mon site Web sous l’onglet AVEC DOMINIQUE.

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

Vous avez envie de partager votre avis? Allez-y! Merci et lumineuse journée!

©2004-2013 Dominique Allaire, coach de vie – Tous droits réservés

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥