Laudelarama

Laudelarama 1Il y a vingt ans, maman tirait sa révérence. Il y a trois ans, c’était au tour de celle d’une amie très chère. En hommage aux personnes qui ont quitté le monde de la matière pour celui de la lumière, causons de cet endroit que j’appelle avec amour, Laudelarama.

Le mot fut lâché par un dimanche matin pluvieux, chez ma copine. On se remémorait l’atelier animé par une coach spirituelle que j’apprécie beaucoup.

Nostalgique, mon amie m’avoua que sa maman lui manquait encore énormément. J’accueillis son émoi tout en pensant aux nombreuses photos de cette dernière, qui trônaient dans chaque pièce de la maison. Y compris un petit autel décoré avec ses objets préférés.

Avec tendresse, je lui fis remarquer ce fait : Je reconnais qu’elle est absente dans la forme que tu aimais. Toutefois, tu vois sûrement combien elle est présente… partout… dans toutes ces nouvelles formes!

Mon amie s’accrochait : Dodo, c’est juste des photos. J’aimerais tellement qu’on se parle, elle et moi. Hélas! Je ne sais pas comment contacter l’au-delà.

Comment? Mais de quoi parlait-elle? Bénie du confort de notre amitié, je la taquinai en ces termes : Dans l’au-delà? L’au-delà de qui? L’au-delà de quoi? L’au-delà… d’ici? L’au-delà… là-bas? Ah! Laudelarama!

L’œil un brin moqueur, elle riposta : Ben quoi? Ma mère est dans la lumière. Ce n’est pas ici, tout de même! J’insistai : Ah? Si ce n’est pas ici, c’est où, alors?

Laudelarama 2

Son silence était invitant. J’en profitai pour appuyer sur le surligneur : Mon amie, l’au-delà est ici! Pas ailleurs, ni sur eBay, ni dans un futur meilleur, ni même dans une galaxie très très lointaine. Cet au-delà que tu veux tant visiter est là… là! Laudelarama est en toi! Tu le côtoies à chaque instant.

La joie lui redonna du teint. Je conclus : Chère amie, tout est présent. Et tout, ça inclut ta maman. Évidemment!

Son visage s’ensoleilla. Dodo, j’aimerais sentir la présence de ma mère tout près de moi, comme tu sens la tienne. Penses-tu que ça va m’arriver? 

Laudelarama 3

Vous devinez ma réponse : Ta maman est ici. Vous vous parlez déjà, n’est-ce pas? Émue, elle confirma : C’est vrai. Je lui parle régulièrement. Et je l’entends souvent. Dis-moi, c’est… aussi simple… que ça?

Mon silence valida son intuition.

Laudelarama est à un battement de cœur de ceux qu’on aime. Matière et lumière, ces deux mondes sont le même.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire – Tous droits réservés

Publicités