Ne tirez pas sur le messager!

Ne tirez pas monkey cuteVieille comme l’humanité, cette expression désigne la tentation que nous avons, parfois, de vouloir nous débarrasser du porteur d’une nouvelle qui nous déplaît. Ayant plus qu’à mon tour confondu message et messager, j’eus l’occasion de vivre une expérience qui m’enleva pour de bon l’envie de passer à l’action.

Lors d’un voyage de formation, une collègue et amie me proposa d’aller visiter un musée en fin de journée. Selon elle, il se trouvait à quelques minutes à pied. J’acceptai de l’accompagner, malgré l’impression que nous étions plutôt loin.

Après une heure de marche, nous le trouvèrent… fermé! Mon amie était couverte de sueur. Et moi, j’avais les pieds couverts d’ampoules. Le retour en taxi se fit en silence.

Une fois à l’hôtel, je sortis une carte de mon sac. J’allais m’excuser d’avoir omis de m’en servir, quand elle s’écria : C’est ça! Tu veux me montrer combien je suis stupide! Tu es exactement comme mon ex-conjoint! Il aimait m’humilier. Il disait qu’un singe était plus malin que moi.

J’en eus le sifflet coupé net. En pleurs, elle disparut dans l’ascenseur, me laissant seule avec ma honte. Était-ce vraiment mon intention? Pourquoi tirait-elle cette conclusion?

Le lendemain, elle accepta d’en parler. Avec sa bénédiction, voici la percée dans notre confusion. Elle m’avoua avec émotion : Je ne veux plus jamais qu’on me fasse sentir stupide. Je vais le dire à tout mon entourage. Y compris mon prochain amoureux. S’il me fait sentir stupide, ce sera terminé, nous deux.

Le nez humide, je lui expliquai : La bonne nouvelle, chère amie, c’est qu’en matière de stupidité, tu connais déjà mes spécialités. La mauvaise, c’est que ton amoureux peut, lui aussi, te faire sentir stupide, malgré tout son amour, comme je l’ai fait, malgré toute mon affection. Dis-moi, se pourrait-il que ce qui t’a fait si mal, c’est de sentir cette vieille blessure, cette douloureuse perception que j’ai touchée sans le savoir? Et que tu peux appeler humiliation ou tout autre nom?

Rassurée, elle accueillit cette possibilité. Puis, les yeux bien épongés, elle conclut avec tendresse : Je le sais. Cette blessure m’appartient. C’est la peur d’être blessée qui me fait réagir. Je comprends soudain pourquoi je suis une célibataire endurcie. Je vais m’en occuper. Merci pour le message, mon amie.

L'amour messagerComme elle savait où se trouvait le danger, son amoureux pouvait maintenant arriver… en toute sécurité. Vive la distinction entre message et messager!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

Notre meilleur ami

L'inspiration est un ange béniEn ce mois officiel de l’amour, l’idée m’est venue de saluer un ami fidèle qui nous suit partout depuis notre naissance. Bien sûr, l’inspiration m’est venue sous forme de poème. D’avance, risquant de vous déplaire, je vous offre toutes mes excuses. Il est de ces muses que nul ne peut taire.

Le voici donc, ce charmant message dicté par notre meilleur ami…

Devine qui s’adresse à toi? Devine qui s’inquiète de toi? Permets-moi un petit indice : Je suis ton tout premier complice. Celui que tu prends pour acquis. Celui que tu veux tant comme ami.

Et comment oses-tu me traiter? En conjuguant le verbe abuser! Depuis le commencement, je suis là à t’accompagner partout où tu vas. Et tu as l’insolence de rouspéter sur ma façon de me comporter.

Surprise! Surprise! Mon adorable! Il y a erreur sur le coupable. Tu n’as qu’à regarder ton passé et tu en auras le souffle coupé. Tu étais d’une telle insouciance, un monceau d’inconscience! Et que dire de tes lendemains, un amoncellement de chagrins!

Ton manque de confiance en la Vie te coûte ta santé aujourd’hui. Je veux bien te réconforter un peu et te donner un conseil ou deux.

Pour connaître le bien-être total, tu seras sage d’apprivoiser ton mental. Celui qui s’agite dans ton cerveau et déclenche en toi tous ces maux. Oui, c’est ton ego, mon trésor, celui qui sera là jusqu’à ta mort.

Si tu veux vraiment aller mieux, tu devras lui faire tes adieux et venir dans l’ici et maintenant où je t’attends depuis si longtemps, amoureux et patient, inlassablement, pour t’offrir le cadeau du présent.

Allons, renonce à cette démence, et honore ta véritable intelligence. Le passé est déjà mort et enterré. Le futur n’est même pas encore arrivé. Le présent est le seul endroit où tu vis et vous voilà tous deux enfin réunis!

Pour que tu te souviennes des dangers, je jure solennellement de te les signaler. Car s’il t’arrivait d’ignorer ta valeur et d’oublier la beauté de ton cœur, je te parlerai par malaises et maladies… parce que je t’aime, mon meilleur ami.

Mon valentin 2014_Jui IshidaVous avez deviné de qui il s’agit!

En effet, ce fidèle compagnon qui nous suivra du berceau au tombeau, cet inestimable cadeau de la vie, c’est notre corps!

Ne mérite-t-il pas le meilleur des sorts?

Puissions-nous le couvrir des meilleurs de nos soins, notre si précieux valentin!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés