Le jeu de la transformation

Jeu de la transformationCherchant à vous offrir un jeu en ce début d’année, je confiai à une amie l’idée de ma loi universelle préférée. Elle acceptait volontiers le principe que rien ne se perd et que tout se transforme, mais pas du tout celui de rien ne se crée. Cette pensée était pour elle une véritable insanité. Loin de moi l’intention de lui causer le moindre préjudice.

Cette loi que j’adore nous vient du philosophe Anaxagore de Clazomènes.

Il y a deux mille ans, il énonça la Loi de la transformation en ces termes : Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau. Ô comme c’est beau!

Cette description plut d’emblée à mon amie qui tient, et c’est tant mieux, à sa chère créativité. Tout comme vous et moi, j’en suis persuadée. Car nous sommes tous des créateurs ou, comme je dis souvent, de formidables transformateurs.

Je lui expliquai aussi ceci : le fait de dire que rien ne se crée ne signifie pas que rien ne se crée pas dans les faits. Cela dit plutôt que rien n’apparaît de nulle part, du néant. Que tout existe déjà de façon réelle ou potentielle.

C’est le fameux « tout est possible ». Vous êtes toujours là? Super! Parfois, moi aussi, je m’y perds…

Ainsi, si nous poussons l’énoncé jusqu’au bout, l’on peut supposer que la perte n’existe pas du tout. Pas plus que le gain. Il ne s’agit au fond que de transformation.

Lorsqu’une personne, une situation ou une chose disparaît de ma vie, la loi me rappelle que celle-ci va bientôt apparaître sous une autre forme. Une vague d’émotions m’envahit alors. Et mes yeux, mes mains, mon être tout entier ont besoin de pleurer la forme qui ne sera plus. Inversement, la disparation peut m’apporter une libération.

Pourtant, une vérité éclaire ma réalité. Grâce à ce jeu, je peux accueillir plus sereinement les changements de toutes sortes qui m’arrivent. J’ai intérêt à m’y faire… Surtout que la vie ne cesse de me surprendre, comme vous vous en doutez!

Transformation du papillonAinsi, quand une forme disparaît, je m’applique avec beaucoup d’amour à trouver l’apparition de la nouvelle forme. Si vous saviez à quel point je me sens bien, chaque fois que j’y parviens! Voilà pourquoi je tenais tant à vous offrir ce jeu. Quant à mon amie…

Elle vient de commencer à en apprécier les bienfaits!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités