Grand Galop et Petit Trot

Grand Galop et Petit TrotL’entendez-vous piaffer dans son enclos? Non? Peut-être qu’en vous le présentant, vous reconnaîtrez ses agissements. C’est une bête fougueuse. Un véritable champion. S’il vous permet de l’enfourcher, il exécutera d’époustouflantes cabrioles. Mais attention! D’un autre bond, il vous fera mordre la poussière. Ce cheval fringant, je l’appelle mon Grand Galop.

Une distraction de ma part et il s’empare de mes pensées. Mon Grand Galop se met du coup à paniquer. C’est automatique, je dirais même, hippique! Il prend le mors aux dents. S’emballe comme un dément. Et court dans tous les sens.

Vous avez deviné qui je vous décris?

C’est ma tête! Mon mental est un animal sauvage. Ses cavalcades font de moi une experte. À force de tomber du haut de mes grands chevaux, j’ai compris que mon destrier a besoin d’être apprivoisé. Lui qui se pense cavalier.

Laissons-lui cette illusion. Ça le détend de croire qu’il a raison.

Mon Grand Galop adore montrer de quoi il est capable. Courses et compétitions alimentent son ambition. Pourtant, s’il veut aller au bout de ses capacités, il est assez brillant pour admettre la valeur d’un bon entraîneur.

Ce cavalier chevronné, je l’appelle mon Petit Trot.

Pour lui, rien ne presse. Tout se déroule naturellement. Mon Petit Trot tient d’une main de maître la bride de mes perceptions. Et suit spontanément son intuition. Il trotte d’un pas léger pour la seule joie d’exister.

Le voyez-vous venir avec ses beaux sabots?

C’est mon cœur! Imaginez la somme d’attention requise pour que mon cheval farouche se laisse guider par mon fidèle chevalier. Pour que ma tête mette ses talents au service de mon cœur conscient. J’apprends petit à petit à distinguer qui tient les rênes. Et à les rendre à mon cœur, quand c’est ma tête qui mène.

L’équitation et la méditation seraient-elles des sœurs jumelles?

Prenons cette fois où l’on me demanda : Ne trouves-tu pas que tu es trop intense? Trop originale? Ne crains-tu pas de faire peur aux gens? Soudain, je sentis mon Grand Galop s’agiter. Dois-je m’offusquer? Me fâcher? M’enfuir?

Petit Trot 2Puis, je sentis mon Petit Trot lui flatter la crinière pour le rassurer. Calmée, je répondis : J’assume ma nature intense et originale. On est comme on naît. Et transformer mes peurs en confiance demeure ma spécialité! Un échange de sourires mit fin aux questions.

La tête est un cheval rêvant d’amour et le cœur est un cavalier sachant aimer.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

Le génie des émotions

Le monde est neutre. Vraiment? Alors pourquoi toutes ces charges positives et négatives? Pourquoi ces vagues émotives? La coach de vie en moi s’applique à voir et faire voir les avantages et les inconvénients des personnes, situations et choses. Et l’ultime apothéose? Que votre génie sente sa puissance et ose!

Voici les points saillants de ma nouvelle conférence sur cet univers fascinant.

Toutes les médailles ont deux côtés égaux. Chaque personne, situation ou chose a un côté positif et un côté négatif. En deux mots. Des qualités. Et des défauts.

Bien sûr, nous savons que tout ce qui nous fait souffrir a la capacité de nous faire plaisir. Nous espérons avoir l’un sans l’autre. Pourtant, tout ce qui existe sur terre vient en paires. Avec son partenaire. Son contraire. Son frère.

Chaque côté comporte une charge. L’une est positive. Plaisir. Confiance. Liberté. L’autre est négative. Douleur. Peur. Culpabilité. Consciemment ou pas, nous faisons le choix de ne percevoir qu’un côté à la fois. Tel est notre droit.

Nous créons nos émotions à partir de nos pensées. Nos pensées sont fondées sur ce qui a de la valeur à nos yeux. Nous évaluons ce qui nous entoure à partir de nos perceptions. Avec nos sens, nous séparons le monde en deux.

Notre dispositif sensoriel fait des lectures personnelles. Il voit le beau et le laid. Il touche le chaud et le froid. Il goûte le doux et l’amer. Il sent l’odoriférant et le nauséabond. Il entend le mélodieux et le cacophonique. Attraction. Répulsion.

Nous produisons ainsi des charges émotives sur les sept plans de notre vie. Nos préférences et nos réticences sont réparties brillamment entre nos relations intimes, familiales et sociales, nos activités physiques, intellectuelles et professionnelles, et nos croyances spirituelles.

Nous évoluons dans l’espace-temps. Nos ingénieux scénarios se déroulent entre nos souvenirs passés, nos observations présentes et nos projections futures. Et dans de fabuleux décors intérieurs et extérieurs, entre ici et ailleurs.

Nous découvrons que la peur contient la confiance. Nous apprenons que la culpabilité cache la liberté. Nous parvenons à équilibrer nos perceptions. Nous sentons de nouveau notre puissance au centre de notre essence.

Par un miracle de la pensée, nous faisons une percée. Nous contemplons soudain la géniale unité. Le monde n’est plus divisé. En fait, il ne l’a jamais été.

Merci, mon cœur, d’unir ce que ma tête ne cesse de séparer!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Vous aimez beaucoup? Ou pas du tout? Merci de communiquer votre opinion!

Cliquez sur www.DominiqueAllaire.com pour votre PENSÉE D’AMOUR.

Merci aussi de partager avec vos amis. Encore? Cliquez sur NOS BOGS.