Pour le meilleur et pour le pire

Pour le meilleur et le pireVous connaissez probablement cette phrase extraite des vœux que prononcent les futurs époux lors de la cérémonie du mariage. Permettez-moi de vous la citer au complet. Je vous dirai pourquoi dans treize secondes.

Pour le meilleur et pour le pire; devant Dieu et devant familles et amis, je fais la promesse solennelle de t’aimer, de te chérir et de t’être fidèle dans la richesse comme dans la pauvreté, dans la santé comme dans la maladie, dans la joie comme dans la peine, jusqu’à ce que la mort nous sépare.

N’est-ce pas l’engagement que sont invités à prendre notre corps et notre âme… avec tout notre amour?

Pour le meilleur et pour le pire. C’est ce que j’observe chaque jour. Et que je partage aux alentours. Avec aussi beaucoup d’amour. Même si mon intention est parfois perçue autrement. Tout se peut. Naturellement.

J’aimerais tant vous dire que tout va bien aller. Tout le temps. Qu’il existe une voie de service pour éviter les problèmes. Systématiquement. Qu’il y a un produit miracle pour éliminer les désagréments. Instantanément. À tout le moins, oser vous en faire miroiter l’ombre de l’illusion de la possibilité.

Longtemps, j’ai souhaité m’abonner au meilleur. Surtout quand rien n’allait plus dans le sens de ma volonté. Surtout quand le sort assombrissait le tunnel de mes envies. Est-ce trop demander, un peu de lumière, un petit répit?

Longtemps, j’ai cherché à me soustraire du pire. La vie m’a appris à en extraire le nécessaire. Inlassablement, j’ai voulu effacer toute trace de souffrance du beau roman de mon existence. La vie m’a invitée à accepter même la tache qui se trouve dans le mot détachement.

Meilleur et pire, ce duo fabuleux se trouve en soi. Cet engagement tant espéré existe vraiment. Il palpite au milieu des humeurs de l’espace et du temps. Au cœur des perceptions bipolaires. Incluant tout et son contraire.

L'amour est même làC’est à ce rendez-vous amoureux que je vous convie. Inlassablement. Ici et ailleurs. Partout où mes mots sont lus ou entendus. Acceptés ou répétés. Rejetés ou ignorés.

Certains y voient une obsession. D’autres, une mission. Pour moi, c’est le plus délicieux poison. À chaque goutte, il comble mon cœur d’une parcelle d’infini. À chaque seconde, il écourte ma vie. Et donne autant qu’il retire.

Meilleur ou pire. Qui saurait dire? L’amour est un mystérieux élixir.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

Le grand oeuvre

Fille dans l'ombreQuel est donc ce grand œuvre aux propriétés magiques qui intrigue les esprits sceptiques? Une métaphore excentrique? Une hallucination hypnopompique? Une invention machiavélique? Une transmutation authentique? Gage de vie éternelle, il peut à lui seul changer le plomb banal en or génial. Agrippons bien notre baguette, complices magiques, nous allons célébrer notre fibre alchimique!

En cette époque où tout semble possible plus que jamais, est-ce réaliste de croire en cette illustre étoile? Quoi? Vous me demandez ça à moi? Bien sûr que oui, j’y crois! Et voici pourquoi.

C’est à y répondre que j’emploie le plus clair de mon existence. D’aussi loin que mes neurones me permettent de remonter dans le passé, je me souviens d’avoir voulu comprendre l’amour et ses rouages… Simples et compliqués!

Le grand œuvre de la transmutation comprend six étapes : la liquéfaction, la fusion, la distillation, la dissolution, l’évaporation et la purification.

Tout commence par ce ramollissement irrésistible devant mon âme sœur accessible. Mon être entier devient liquéfié en moins que rien, c’est certain. Puis vient l’étape où je me fonds dans l’autre à en perdre la raison. Nous sommes fusionnés jusqu’à satiété, comme les deux moitiés d’un même trophée.

Après mûre distillation d’opinions, nos corps et âmes officialisent leur union. Tôt ou tard, l’irréconciliation de nos différences amène la dissolution de nos alliances. Adieu, mon amour toujours!

Belles promesses et mots doux s’évaporent comme bancs de neige et flaques de boue au soleil de nos gros orgueils. Les terres ravagées de nos espoirs massacrés annoncent l’apaisante saison de la purification.

Ma tête en quête de répit rend visite à son vieil ami.

C’est alors que s’opère la véritable magie. Mes blessures, mes traumatismes, mes doléances trouvent accueil, réconfort, clémence.

J’entends raisonner une autre intelligence. Celle dont j’avais oublié la présence. Une petite voix d’une infinie patience. Une chaleur d’une douce bienveillance. Et tout ce que je croyais de moi immonde. Tout ce qui me faisait grimacer de honte. Tout en moi sent qu’on lui pardonne. Serais-je devenue une autre personne?

Magie de l'amourAu contraire, ma chère! Il s’agit de la septième étape. Celle qui à plusieurs échappe.

Elle résulte d’une longue et profonde transformation, que vous et moi connaissons.

Ce philtre prodigieux a l’unique pouvoir d’illuminer chaque battement de nos cœurs et chaque larme de nos yeux.

Essence sublime de toutes nos souffrances, c’est l’élixir de l’ultime recours. Il a pour nom l’amour.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire  Tous droits réservés