Mon présent pour vous à Noël

Lisi Martin bougieVous êtes tellement merveilleux. Depuis bientôt cinq ans, vous m’accordez de votre temps. Vous me faites une place dans votre vie. Vous me laissez gentiment vous surprendre, vous déranger et, même, vous séduire. Souvent sans mot dire. Alors, par quel cadeau original puis-je vous exprimer ma joie phénoménale?

Pendant des mois, je consultai lutins, devins, potins et autres fins gratins.

On me suggéra de vous offrir du temps. Pourtant, nous en avons déjà, vous et moi, en égale mesure. En effet, nous recevons tous d’un minuit à l’autre la même ration. On me parla d’argent. Pourtant, nous ne pouvons acheter ce qui ne se vend pas. En effet, nous recevons la même capacité de monnayer nos habiletés.

Je me rendis vite compte que la réponse ne viendrait pas d’une gouverne externe. Un examen de mon jardin me révéla enfin l’objet convoité. Que je vous offre emballé de ma plus étincelante reconnaissance.

Ouvrez les mains. Le voici. Mon présent pour vous à Noël s’appelle… La présence.

N’est-ce pas le plus précieux trésor qui soit? Laissez-moi vous en décrire le mode d’emploi. D’abord, la présence commence par la conscience que vous êtes là. En fait, que vous êtes ici, dans ce coin unique de la galaxie.

Vous avez effectivement choisi cette expérience que vous appelez votre vie. Avec un corps, une famille, des amis. Des refuges, des tunnels, des paradis. Et un ensemble de faits et gestes bien à vous, durant cette palpitante traversée.

Dès que vous êtes conscient d’être ici, la présence se fait sentir. Vous pouvez être là pour vous. Présent à vous-même. Pas en escapade dans des culpabilités d’hier. Ni dans des peurs de demain. Ni dans des rendez-vous imaginaires.

Juste là. Où vous êtes. Et avec qui vous êtes.

Durant cette période de festivités, je vous invite à faire acte de présence. Lorsque vous présenterez à votre chouchou le jouet ou le bijou, soyez présent. Peu importe ce que vous offrirez, soyez présent aux êtres que vous choyez.

lisi-martin-kindertanzPrésent à leur réaction et leurs émotions. Présent au lumineux de leurs yeux.

Par cette largesse, ils savent que nous leur exprimons sans parler combien nous les aimons. À leur tour, ils nous rendent éloquemment la gentillesse. Aussi, chers lurons, quant à célébrer en grand, pourquoi ne pas en profiter pour nous amuser comme des enfants?

Après tout, l’enfant en nous est l’expert de la présence… du présent!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

LUMINEUSES FÊTES! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

Mon beau sapin…

Branche sapin neigeMon beau sapin naturel, roi de ma maison à Noël! Chaque année, je prépare sa venue, la gaieté au cœur. Je suis prête à bien des extravagances pour lui montrer son importance, quand je vais l’adopter… Adopter plutôt qu’acheter, parce que c’est un personnage et non une chose que j’accueille dans mon foyer.

C’est à ma mère que je dois mon attachement à cette tradition d’antan. Nous décorions le sapin naturel sous ses directives attentives. Le soir, avant d’aller au lit, je m’étendais sur le divan. Le temps disparaissait alors instantanément.

Éblouie par tant de beauté, je contemplais ses lumières briller dans les boules et les glaçons givrés.

Plus tard, avec mon mari et notre fils unique, je recréai ces moments féeriques. Puis, quand je partis seule faire ma vie, je veillai à perpétuer la magie.

Mon Noël traditionnel est synonyme de sapin naturel.

Je l’adopte la seconde semaine de décembre. Et je décris au marchand mon besoin. Il mesure au moins six pieds. Il est grand et proportionné. Généreux et fourni. Avec un tronc bien droit. Et une seule tête. Ça va de soi!

Un marchand me demanda même déjà si je magasinais un conjoint et non un sapin!

J’adore sa façon d’embaumer la maisonnée. Je l’habille d’une lumineuse splendeur et de boules en forme de cœur. Évidemment! Puisque je collectionne les cœurs depuis trente-cinq ans. Je vous avoue cependant que ce ne fut pas toujours chose facile de trouver des décorations dans cette forme peu usuelle.

Ainsi, grâce à ma persévérance et celle de mes amis, je peux désormais encœurer mon beau sapin de tête en pied. Encœurer, dans le sens de couvrir d’amour, d’inonder d’affection, de saupoudrer de magie, comme de raison.

Il m’arrive d’ailleurs, pour la simple joie de rappeler aux gens que l’amour est présent, tout le temps, de semer des confettis de cœur ici et là. Un peu à la manière des entarteurs… moins le dégât! Revenons aux décorations. À ma collection s’ajoute quelques exceptions. D’abord, le père Noël et le sapin en papier que fabriqua mon fils à la maternelle.

Sapin de Noël amour 2013Puis, la figurine de Luke Skywalker, mon héros dont le nom de famille se termine par un cœur. Enfin, j’entoure sa base des mignons personnages cousus par ma sœur super douée. Et me voilà comblée!

C’est avec tout mon amour que je vous offre ces bulles traditionnelles… ainsi qu’à mon sapin de Noël!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

LUMINEUSES FÊTES! Bonne pige des cartes ICI & MAINTENANT

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

La famille, c’est olympique!

Olympique OuvertureOui, j’ose mettre famille et olympique dans la même exclamation! Voici la logique de ma formulation. Nul besoin d’invoquer les dieux de la Grèce antique pour expliquer l’origine de ce créneau unique. Je suis bien au fait de ses nombreux attraits… En tous points dignes des Jeux olympiques!

Rien n’active plus de salive, ne génère plus d’émotions et ne suscite plus de passions que les relations entre conjoints, parents et enfants. C’est le berceau de l’humanité. Là où se forgent les personnalités. Là où se mesurent les opposés.

Prenons la boxe. On commence à y jouer dès l’enfance. Échanges de coups, petits et grands. Avec et sans gants rembourrés ou pas. Que l’on teindra en blanc avec le temps. Et là encore, ça dépend. Puisque mêmes les coups sans contact laissent des marques, qui prendront pour certains des années à s’estomper.

Prenons la natation. On s’adapte à un milieu hostile. On y rythme notre respiration. À pleine brasse ou comme des papillons. Dans un esprit de compétition. Et quand elle devient synchronisée, on a droit à un spectacle de toute beauté!

Prenons le tir à l’arc. On se concentre sur sa cible. Elle devient notre point de mire. On sait tout d’elle. Chaque fois qu’on se tire dessus, c’est en espérant viser juste. Qui connaît mieux nos points sensibles que les êtres qui partagent notre quotidien? Chacun sait mieux que quiconque faire mouche de nos fléchettes. Empoisonnées ou ensorcelées.

Olympiques GrecsPrenons l’athlétisme. On saute, on s’élance, on court. Plus haut, plus vite, plus loin! Pour repousser les frontières de notre talent. Pour réduire en poussière notre idée du temps. Et pulvériser des records pour une médaille d’or qui nous soustraira de la mort.

Quel est ce temple de la renommée qui nous garantira l’éternité?

Est-ce là où nous sommes nés? Dans notre couple? Dans la famille que nous avons fondée? Si séparés ou divorcés, est-ce dans l’entourage de collègues, d’amis, de confidents? Ou encore plus loin, dans un cercle de lecteurs, de participants, de blogueurs, de clients, d’admirateurs?

Mettant un terme à ce marathon de questions, je trouvai la réponse ici, sur mon blogue chéri.

Olympique FlammeNulle famille terrestre ne peut combler notre soif d’immortalité. Car son pouvoir est humain. Avec ses plus et ses moins. Il en existe toutefois une autre. Sans polarité. Au pouvoir céleste et infini…

Vous et moi en faisons partie. Voyez-vous mon coeur qui vous sourit? 🙂

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire – Tous droits réservés