Même si…

Même siLa vie est un périlleux mélange de chaleur et de froideur. Même si tant de choses peuvent vraiment mal tourner, j’aime croire que le meilleur va arriver. Même si les routes sont l’endroit où se produisent beaucoup d’accidents, j’aime comment je me sens derrière le volant. Même si l’océan regorge de requins, j’aime faire l’étoile dans ses ondins.

La vie est un mystérieux mélange de dangers et d’insouciance…

Comme vous, j’ai ma propre collection de déceptions, de peines et de frustrations. Même si l’envie me prend de blâmer mon entourage, je sais maintenant que mes pensées m’appartiennent en entier. Ce que je perçois ne parle que de moi.

La vie est un lumineux mélange de désespoir et de courage…

Comme vous, j’ai cru plus fort que tout qu’il allait enfin m’aimer du même amour que le mien, même si tout de ce qu’il était, faisait, disait… me criait le contraire. Même si j’entends ma tête jurer qu’on ne l’y reprendrait plus, je continue de porter dans mon cœur le possible d’une existence à deux.

La vie est un curieux mélange d’attraction et de répulsion…

Comme vous, il m’arrive de sauter aux conclusions à la vitesse d’un volcan en éruption. Même si mon mental m’humilie, me juge, me renie, j’aime croire que je possède assez de maturité pour mettre de l’ordre dans le chaos de mes perceptions. Même si les apparences cherchent à n’afficher qu’un seul côté de la médaille, j’aime penser que la réalité se trouve au-delà mes sens limités.

La vie est un fabuleux mélange de mensonges et de vérités…

Comme vous, j’ai goûté à la forêt noire et je ne parle pas du gâteau ni du jambon. Même si la dépression réduit en cendres bien des fantasmes, j’aime me rappeler des immenses cadeaux qu’elle m’a apportés, dont le fond solide que j’ai découvert en moi et mon éternel feu de joie.

La vie est un précieux mélange de folie et d’audace…

Yin yang universComme vous, j’aime croire qu’il y a du beau, du bon, du bien en chacun de nous. Même si les anges, la magie et les fées sont ridiculisés, j’aime imaginer qu’une technologie en révélera la présence. Et même si les opinions sont cyniques à souhait, j’aime rêver d’un monde où nous évoluons dans la pleine conscience.

La vie est un miraculeux mélange d’humain et de divin…

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

L’ancrage permanent

Ancrage permanentNous sommes tellement attachants. Nous cherchons sans cesse à nous attacher aux personnes, situations et choses qui comblent notre besoin de sécurité, de stabilité… d’immortalité! Pourtant, nous apprenons souvent à la dure que rien ne perdure. Dans un monde où tout naît, grandit et disparaît, est-ce pure fiction de rechercher des ancrages permanents?

Cette question mérite d’y réfléchir un brin et de revisiter notre jardin.

Petits, nous nous attachons à nos parents. Ce sont les personnes qui comblent nos besoins de base. Nous y trouvons un nid, de la nourriture, des racines familiales. Nous nous sentons à l’abri, inconscients. Puis, nous nous détachons du cocon pour suivre les conventions établies.

Adolescents, nous nous attachons à nos amis, nos professeurs, nos diplômes. Nous y trouvons un univers de possibles dans une communauté familière. Nos premières amours y voient même le jour. Puis, nous nous détachons de la théorie pour vivre nos ambitions dans la pratique.

Adultes, nous nous attachons à notre conjoint, notre chaumière, notre emploi, nos enfants, nos ambitions. Nous trouvons notre bonheur dans une routine qui tourne en rond, du boulot au dodo. Puis… surprise! Ou plutôt, surpris, nous devons nous détacher de ce manège bien rodé.

L’ennui, c’est que nous avions oublié que la vie bouscule tout ce qui cesse d’évoluer!

Et vlan! Adieu à ce que nous pensions imperméable au temps. Adieu à ces liens, ces croyances, ces fantasmes qui nous servaient de cuirasses, de phares et de piliers. La réalité échappe soudain à notre compréhension. Ce que l’on croyait solide s’effondre sans véritable raison.

L’impermanence serait-elle finalement la permanence que l’on recherche? Cette conclusion semble logique.

Pourtant, l’amour nous rappelle un détail que l’on néglige, lorsque la douleur de la perte nous y oblige. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Tout ce qui se trouve à l’extérieur a changé, change et changera de forme. C’est la nature temporaire des attachements que nous percevons dans la matière.

Ainsi, puisque rien ne se perd ni ne se crée vraiment et que les formes auxquelles nous nous attachons changent constamment, la réponse se trouve dans le fond plutôt que dans la forme. Voilà la conclusion de ma réflexion.

Lumineux coeur conscientÀ l’instar du cyclone qui tourbillonne autour d’un axe stable, il existe au fond de nous-mêmes un centre sécuritaire, immuable…

Cet ancrage permanent est attaché pour l’éternité dans l’immortel présent.

Sentez-vous son pouls en ce moment?

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Tous nés pour rayonner

Soleil d'amour rayonnantBonjour! Ou bonne nuit! Selon l’endroit d’où vous me lisez. Précisons d’emblée que je suis ici sur invitation. Celle de Dodo, évidemment. Partageant son souci d’illuminer vos horizons et faisant partie de ses brillants points d’intérêt, j’acceptai de me confier à vous sur cet écran.

Je n’ai pas l’habitude de ce genre de performance. Moi, tout ce que je sais faire, c’est briller… en permanence! Alors, vous comprendrez pourquoi je me sens la couronne en feu de pouvoir disposer de cet espace pour me confier un peu.

Auriez-vous déjà deviné mon identité? Briller… Couronne… Feu… Bravo! Je suis celui qui flamboie. Le roi Soleil, c’est moi!

Permettez-moi de vous surprendre en déclarant que je ne suis pas là pour vous. Votre étonnement n’a rien de surprenant. Dominique vécut le même, le jour où elle comprit ce que voulait dire Je m’aime.

En réalité, je suis ici pour briller. Tout simplement. Et je ne crains pas de faire de l’ombre, contrairement à certains d’entre vous.

Vous profitez de mes feux? Tant mieux! Votre Terre ne semble pas s’en plaindre, elle, de mes rayons amoureux. Elle fleurit. Verdoie. S’évapore. Le tout en distribuant équitablement son temps de luminosité.

L’équilibre! Tel est mon sort. Pendant que certains m’adorent, d’autres m’évitent comme la mort. Panneaux solaires pour les uns. Écrans solaires pour les autres. Inévitable clair-obscur de ma divine nature…

Et que dire de ces corps célestes qui me tournent autour. Ils me sont si familiers que je les prends pour le prolongement de ma personnalité. Fait presque vrai puisque, d’une assez bonne distance, seuls mes rayons indiquent ma présence. Reculons encore un brin et je ne suis plus rien… qu’un éclat vacillant dans les bras de notre galactique amas. Qui s’en plaindra? Surtout pas moi!

Revenons à l’orbite qui m’intéresse. Celui de votre cœur de sagesse.

Si vous pensez que vous êtes ici pour vous servir en dernier, vous vous leurrez. Vous vous êtes incarnés pour faire ce que vous avez à faire au nom de votre destinée. Vous voulez vivre pour autrui? Vivez d’abord pour vous, mes amis. Et votre rayonnement illuminera leur vie.

Suivez mon exemple. Mon unique but est d’aller au bout de mon potentiel et d’irradier à plein ciel!

Tous nés pour rayonner

Il n’en tient qu’à vous de briller tout autant. C’est évident!

Oh! J’allais oublier un détail important.

Vous êtes tous mes enfants. Et comme moi, vous êtes tous nés pour… rayonner!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire  Tous droits réservés