Grand Galop et Petit Trot

Grand Galop et Petit TrotL’entendez-vous piaffer dans son enclos? Non? Peut-être qu’en vous le présentant, vous reconnaîtrez ses agissements. C’est une bête fougueuse. Un véritable champion. S’il vous permet de l’enfourcher, il exécutera d’époustouflantes cabrioles. Mais attention! D’un autre bond, il vous fera mordre la poussière. Ce cheval fringant, je l’appelle mon Grand Galop.

Une distraction de ma part et il s’empare de mes pensées. Mon Grand Galop se met du coup à paniquer. C’est automatique, je dirais même, hippique! Il prend le mors aux dents. S’emballe comme un dément. Et court dans tous les sens.

Vous avez deviné qui je vous décris?

C’est ma tête! Mon mental est un animal sauvage. Ses cavalcades font de moi une experte. À force de tomber du haut de mes grands chevaux, j’ai compris que mon destrier a besoin d’être apprivoisé. Lui qui se pense cavalier.

Laissons-lui cette illusion. Ça le détend de croire qu’il a raison.

Mon Grand Galop adore montrer de quoi il est capable. Courses et compétitions alimentent son ambition. Pourtant, s’il veut aller au bout de ses capacités, il est assez brillant pour admettre la valeur d’un bon entraîneur.

Ce cavalier chevronné, je l’appelle mon Petit Trot.

Pour lui, rien ne presse. Tout se déroule naturellement. Mon Petit Trot tient d’une main de maître la bride de mes perceptions. Et suit spontanément son intuition. Il trotte d’un pas léger pour la seule joie d’exister.

Le voyez-vous venir avec ses beaux sabots?

C’est mon cœur! Imaginez la somme d’attention requise pour que mon cheval farouche se laisse guider par mon fidèle chevalier. Pour que ma tête mette ses talents au service de mon cœur conscient. J’apprends petit à petit à distinguer qui tient les rênes. Et à les rendre à mon cœur, quand c’est ma tête qui mène.

L’équitation et la méditation seraient-elles des sœurs jumelles?

Prenons cette fois où l’on me demanda : Ne trouves-tu pas que tu es trop intense? Trop originale? Ne crains-tu pas de faire peur aux gens? Soudain, je sentis mon Grand Galop s’agiter. Dois-je m’offusquer? Me fâcher? M’enfuir?

Petit Trot 2Puis, je sentis mon Petit Trot lui flatter la crinière pour le rassurer. Calmée, je répondis : J’assume ma nature intense et originale. On est comme on naît. Et transformer mes peurs en confiance demeure ma spécialité! Un échange de sourires mit fin aux questions.

La tête est un cheval rêvant d’amour et le cœur est un cavalier sachant aimer.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Publicités

Hommage aux nuages

Hommage aux nuagesÔ euphorie de la pensée positive! Ô ivresse de la joie excessive! Vous nous étourdissez, vous nous exaltez, vous nous calcinez le sang. Quoi de mieux qu’un nuage de négatif ou de morosité pour nous calmer les nerfs exacerbés? Bon voyage canicule et compagnie! Bienvenue ombrage et pluie!

Il n’y a pas si longtemps, ourdissant la complainte de tout bout de toundra idolâtrant le froid, je me faisais un facétieux devoir de vanter les joies de ma nature de plante tropicale.

Ah! comme les choses peuvent changer en peu de temps…

Jusqu’à l’an dernier, j’accueillais à bras ouverts cette période bénie de soleil et d’humidité. Ayant souvent payé pour me retrouver dans un pays où abondent ces conditions, j’étais à des années-lumière d’imaginer qu’un jour, je paierais encore plus cher pour climatiser le moindre espace-cube de ma réalité.

Après deux mois d’assauts continus et de façon inattendue, je finis par succomber aux vagues colossales de Madame Canicule et Monsieur Humidex. Quel couple infernal!

C’est le genre d’union dont on souhaite l’élimination du compagnon. C’est la sorte de relation dont on voudrait voir la particule de la fin se retrouver au début, pour faire de ce conjoint, comme l’ont fait tant d’autres, un ex-quelque chose…

Aujourd’hui, je vous prends à témoin et vous déclare officiellement que ma folie des chaleurs est terminée. En ce jour de ciel couvert et de pluie, je me suis, contre toute attente, attiédie. Oui!Hommage aux nuages 2

Reconnaissante pour cette accalmie, je rends hommage aux nuages. Ces nuages qui nous protègent vaillamment des rayons parfois trop dardants d’une étoile brillant en permanence. Ces nuages qui nous rafraîchissent les idées, lorsque l’extase nous échauffe les sens.

Puisqu’aucun d’entre nous n’a la capacité de supporter à perpétuité les tensions du plaisir, la vie nous envoie des moments de détente obligés. Elle aménage dans notre horaire des pauses nécessaires pour nous permettre de réfléchir. Et mettre de l’ordre dans nos affaires.

Qui pense aux nuages, pense aussi aux ombrages que projettent sur nous des personnes de notre entourage. Certaines sont douées pour refroidir nos emportements superlatifs. Et nous ramener tranquillement au creux de notre cœur conscient. Là où nous pouvons entendre ce que les mots ne savent pas dire.

Hommage aux nuages 3N’est-ce pas des boues ténébreuses que poussent les fleurs les plus radieuses?

Amis de près et de loin, honorons les nuages et leurs louables bénédictions…

Quelle que soit la couleur de notre gazon!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire – Tous droits réservés