La séduction de l’esprit

Méditation du matin Terrasse du Fairmont Whistler Dominique AllaireLa physique quantique est en train de démontrer ce que la sagesse ancienne sait depuis des milliers d’années. Le manifesté et le non-manifesté sont les deux côtés d’une même réalité. À chaque particule de matière correspond son onde de lumière. Il en va de même pour vous et moi. Un jour pas si lointain, je découvrais l’existence de mon ange gardien Daniel. Récemment, j’apprenais qu’il est de la famille d’Anaël, l’archange de mon amie fée.

Voilà sûrement pourquoi j’acceptais, en juillet dernier, de suivre avec elle l’atelier de Deepak Chopra, Seduction of Spirit.

Jeudi matin. Terrasse. Méditation de groupe. Le visage d’un homme à l’œil gauche blanc traversa mes pensées. Serait-ce Socrate? Dodo, reviens à ton mantra!

Jeudi midi. Salle de conférence. J’étais assise sur un siège par terre, au centre de la dernière rangée donnant sur l’allée principale. L’animatrice annonça qu’elle conclurait avec la vidéo Stand by me.

Dès les premières notes, je sentis soudain un doigt m’écraser le milieu du dos. Surprise, je me retournai aussitôt. Personne! Ni à gauche, ni à droite. Ni sur les chaises, ni dans l’allée. Personne! Tous regardaient l’écran.

Matin béni Dominique AllaireMa doudou rouge fut incapable de prévenir la vague de frissons qui me parcourut le corps. Une vision m’ébranla davantage. En levant les yeux vers l’écran, je vis le visage d’un homme avec l’œil gauche blanc… comme dans ma méditation!!! Un raz-de-marée d’émotions me noua la gorge… parce que je reconnaissais enfin l’auteur de tous ces signes. Daniel!

En un éclair, des centaines d’images défilèrent dans ma tête. Je revis toutes les fois où je croyais qu’on m’avait touchée et que personne n’était là. Ces retrouvailles déclenchèrent une débâcle de larmes.

Soudain, à travers mes sanglots, je sentis deux bras m’envelopper comme des ailes de bonté. C’était mon amie! Mille pétales de joie se mirent à pleuvoir sur nous.

Calmée, je lui racontai tout. Christine m’expliqua ensuite qu’elle ignorait où j’étais dans la foule de 404 participants. Lorsque la chanson commença, elle se rendit dans l’allée comme téléguidée par une main invisible. Obéissant à cet élan, elle se mit à danser. Puis, elle avança jusqu’à ce qu’elle me voie. Et elle se pencha pour me donner un câlin.

Mon coeur et moiQu’on l’appelle notre ange gardien, notre moi non manifesté ou notre âme, l’esprit est notre côté éternel et infini.

C’est notre cœur, mes amis.

Quand il nous tend la main, savons-nous lui tendre la nôtre, nous aussi?

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire – Tous droits réservés

Publicités

La famille, c’est olympique!

Olympique OuvertureOui, j’ose mettre famille et olympique dans la même exclamation! Voici la logique de ma formulation. Nul besoin d’invoquer les dieux de la Grèce antique pour expliquer l’origine de ce créneau unique. Je suis bien au fait de ses nombreux attraits… En tous points dignes des Jeux olympiques!

Rien n’active plus de salive, ne génère plus d’émotions et ne suscite plus de passions que les relations entre conjoints, parents et enfants. C’est le berceau de l’humanité. Là où se forgent les personnalités. Là où se mesurent les opposés.

Prenons la boxe. On commence à y jouer dès l’enfance. Échanges de coups, petits et grands. Avec et sans gants rembourrés ou pas. Que l’on teindra en blanc avec le temps. Et là encore, ça dépend. Puisque mêmes les coups sans contact laissent des marques, qui prendront pour certains des années à s’estomper.

Prenons la natation. On s’adapte à un milieu hostile. On y rythme notre respiration. À pleine brasse ou comme des papillons. Dans un esprit de compétition. Et quand elle devient synchronisée, on a droit à un spectacle de toute beauté!

Prenons le tir à l’arc. On se concentre sur sa cible. Elle devient notre point de mire. On sait tout d’elle. Chaque fois qu’on se tire dessus, c’est en espérant viser juste. Qui connaît mieux nos points sensibles que les êtres qui partagent notre quotidien? Chacun sait mieux que quiconque faire mouche de nos fléchettes. Empoisonnées ou ensorcelées.

Olympiques GrecsPrenons l’athlétisme. On saute, on s’élance, on court. Plus haut, plus vite, plus loin! Pour repousser les frontières de notre talent. Pour réduire en poussière notre idée du temps. Et pulvériser des records pour une médaille d’or qui nous soustraira de la mort.

Quel est ce temple de la renommée qui nous garantira l’éternité?

Est-ce là où nous sommes nés? Dans notre couple? Dans la famille que nous avons fondée? Si séparés ou divorcés, est-ce dans l’entourage de collègues, d’amis, de confidents? Ou encore plus loin, dans un cercle de lecteurs, de participants, de blogueurs, de clients, d’admirateurs?

Mettant un terme à ce marathon de questions, je trouvai la réponse ici, sur mon blogue chéri.

Olympique FlammeNulle famille terrestre ne peut combler notre soif d’immortalité. Car son pouvoir est humain. Avec ses plus et ses moins. Il en existe toutefois une autre. Sans polarité. Au pouvoir céleste et infini…

Vous et moi en faisons partie. Voyez-vous mon coeur qui vous sourit? 🙂

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2013 Dominique Allaire – Tous droits réservés