En ce mois de l’Action de grâce…

Chemin uniqueL’air frais nous pique les joues. Le vent d’automne nous chatouille les cils. La terre nous bénit de ses richesses. C’est le mois de l’Action de grâce. La saison rêvée pour s’offrir une pause-gratitude. Célébrons la providence de nos moissons. Revisitons cette immense propriété sans frontières, illimitée, que j’appelle notre vie. Ensemble, vous et moi, distribuons quelques mercis.

Merci à ce projet verdoyant qui a donné de si brillants résultats. Merci à cette idée mort-née qui nous a évité bien des tourments. Merci à ces rencontres amicales qui nous ont comblés plus que nous l’aurions imaginé. Merci à ces géantes prises de conscience qui ont transformé notre perception de l’existence.

Déambulant lentement dans les sentiers familiers de notre cœur, disons merci au souvenir de sourires radieux qui nous enveloppent d’une douce chaleur. Merci aux rires de loyaux camarades qui ensoleillent notre promenade. Merci aux fleurs d’un compliment qui se plaisent à parfumer quelques vieux souvenirs.

Le long du chemin, semons généreusement d’autres mercis ici et là. Merci à nos parents, nos amours, nos amis pour les innombrables heures combinées aux nôtres. Merci pour les échanges de secrets mutuels. Merci pour la joie de renaître des cendres de nos déceptions. Merci pour le bonheur de partager des repas épicés de complicité. Merci pour tout ce qui est donné et reçu sans qu’on ne s’y attende.

Il n’en faut pas plus pour reconnaître cette évidence. La grâce illumine en permanence ce lieu dont la mort ignore la présence.

Alors que je termine ma visite, je ressens une profonde certitude. Moi qui ne sais pas grand-chose, je sais pourtant ceci. La grâce m’habite à chaque instant. De la première pensée qui me vient à l’esprit jusqu’à celle qui s’accomplit, la grâce bénit chacun de mes pas. Que j’en sois consciente ou pas. La grâce accompagne chacune de mes actions.

Action de grâceJe vous l’avoue. De toutes mes actions de grâce, la plus difficile est de dire merci pour le ciel et pour l’enfer. Merci pour la beauté et la laideur. Malgré la douleur, le froid, la peur. Merci pour tout ce qui naît, vit et meurt. Même si j’ai envie de me révolter. Même si je tremble d’incrédulité. Même si je ne comprends pas pourquoi, je dis merci.

À cœur ou à raison, la grâce est notre fidèle compagnon. C’est l’amour en action.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

Poster un commentaire

Classé dans Expressions boguantes

Rendez-vous magiques

L'amour est dans la magie d'écrireAprès un été avec mon grand amour (l’écriture de mon quatrième livre), comme promis, me voici de retour. Quelle saison remplie de tribulations et de péripéties! Je suppose que la vie ne vous a pas épargnés, vous non plus. Selon la rumeur, elle aurait le vide en horreur. Si vous voulez mon avis, je la crois aussi fortement allergique à toute forme de torpeur. Voilà pourquoi, en ces premiers jours d’automne, vous me retrouvez plus que légèrement transformée par un vent de nouveautés.

Ensemble, revoyons les points forts des trois derniers mois.

Du côté familial, un rendez-vous avec une vieille croyance m’a permis d’effacer une dette que j’ose qualifier de karmique. Grâce à l’appui d’une amie de longue date et d’un ancien conjoint empathique, j’ai équilibré une perception qui me faisait pleurer abondamment depuis mille lunaisons. À elle seule, cette libération valait tout l’été.

Du côté spirituel, un rendez-vous avec le silence et Deepak Chopra à Toronto m’a révélé ce dont je me doutais. Le silence est un immense cadeau de l’existence. Je vous en dirai davantage bientôt… dans un autre rendez-vous!

Du côté professionnel, j’ai senti que le temps était venu de concrétiser un vieux possible que je ne cessais de remettre à plus tard. En l’occurrence, et je suis fière de vous en parler, mes RENDEZ-VOUS MAGIQUES avec Dominique!

Maintenant que tout est en place, je me demande pourquoi je ne l’ai pas fait avant. Typique, vous me direz. Évidemment. C’est toujours ça qu’on affirme, une fois qu’on quitte la procrastination pour pénétrer dans la réalisation.

L’idée est simple. Deux fois par mois, dans deux villes différentes, je reçois un groupe de participants. Ensemble, nous échangeons sur un thème différent à chaque fois. Mon intention est de créer une atmosphère propice à l’interaction. Curieusement, l’un des locaux s’appelle L’Espace M et l’autre appartient à la SODEM. M… comme dans magie!

Et mon grand amour dans tout ça? Eh bien, après avoir soumis mon premier jet de manuscrit à mon éditeur, il en ressort que des retouches majeures s’imposent. Ne dit-on pas qu’écrire c’est réécrire?

Coeur namasteEt de votre côté, quel été venez-vous de passer? Quels défis avez-vous relevés? Quels désirs sont encore en chantier?

Merci d’être à un clavier de me confier ce qui vous anime, vous fait vibrer, vous illumine! Quoi qu’il en soit, confidences ou pas, mes amis, rendez-vous la vie magique!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

4 Commentaires

Classé dans Boguettes magiques

Un été avec mon grand amour

Ordinateur portatif_Andrew FerezL’heure est grave, chers bogophiles. L’heure est très grave. En fait, elle ne l’est plus vraiment, puisque je suis à deux lignes de vous révéler l’issue bénie de mon tourment. Récemment, je me demandais si j’allais avoir le courage de passer à l’action. Par la grâce divine, je l’ai enfin trouvé! C’est la réponse à cette massive question : Si vous saviez qui est votre grand amour et s’il vous demandait de passer trois mois avec lui, que lui diriez-vous? Moi? Après une brève hésitation, je lui ai répondu… OUI!

Ce grand amour qui met mon sang en ébullition et des paillettes dans les prunelles, c’est l’écriture de mon quatrième livre.

Son sort s’est scellé comme par magie, jeudi dernier, lorsque mon petit chéri a reçu la bénédiction de mon éditeur et ses deux adjointes. Nous avons convenu de la date de la parution.

Et pour lui prouver combien je l’aime, je vais lui consacrer toute ma créativité cet été. Ce qui signifie que je vous reviendrai en septembre pour la suite. D’ici-là, je vous invite à relire les articles déjà en ligne ici. À découvrir les 102 chroniques retirées de ce blogue et  publiées en exclusivité juste pour vous dans mon livre Bye bye bog.

Et à apprécier la magnifique préface de Christine Michaud (voir l’onglet ci-haut).

Je vous avoue que ce n’est pas facile pour moi d’interrompre ce rituel que j’honore depuis plus de quatre ans. Vous savoir au rendez-vous me faisait chaud au cœur. Cependant, il nous est possible de garder le contact, car je vais continuer d’alimenter mes Pensées d’amour trois fois par semaine.

Et puis, si on s’ennuie trop, il y a toujours Facebook pour se tenir à jour de notre nouveau! :-)

L’auteure en moi a tellement hâte de retranscrire ce que mon grand amour va me dicter. La dernière fois que j’ai écrit un livre remonte à plusieurs années. Je tremble un peu… Je suppose que c’est naturel de se sentir ainsi, quand on va à la rencontre de ce qui fait battre notre cœur si fort.

YouTube Un air d'été de Pierre BertrandÀ vous, fidèles bogophiles, je vous souhaite un été spectaculaire. Puissiez-vous côtoyer votre grand amour, ne serait-ce que l’espace d’une saison! Merci pour tout ce temps partagé à vous écrire et à me lire.

Avec la joie de se retrouver à la fin de l’été, je vous offre cette chanson de Pierre Bertrand!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

 

14 Commentaires

Classé dans Bog détente

Les Bontés Divines

Bontés Divines WebtvEn 2004, Christine Michaud formait un groupe constitué d’une dizaine de ses amies. Elles se rencontraient mensuellement pour échanger sur des sujets inspirants et faire le bien autour d’elles. Les Bontés Divines étaient nées. Depuis un an, un peu partout dans le monde, des centaines de personnes se réunissent une fois par mois pour voir le beau, apprécier le bon et faire le bien. En juillet dernier, émue par autant de bonté, Suzie Matte créait la WEBTV éponyme.

Comme la marraine-fée vient de céder le flambeau à la relève, j’ai senti l’élan de vous raconter comment les Bontés Divines ont changé ma vie. J’espère que vous sentirez l’infinité de mercis dont j’ai parsemé mon récit…

Au nom de nous tous, je tiens à te dire merci, Christine, pour ton immense dévouement à promouvoir l’esprit de générosité des Bontés. Tu as créé une communauté qui vivra bien au-delà de la forme initiale que tu lui as donnée. Que le futur qui te tend les bras soit sexy, zen et happy!

En avril 2013, à ma toute première participation aux Bontés Divines, je sentis quelque chose se passait. L’énergie dans la salle était vraiment différente. Était-ce parce que nous étions réunis dans une chapelle? Peut-être… Toujours est-il que j’étais arrivée à la rencontre le moral à plat et que j’en étais sortie complètement revigorée.

Un mois plus tard, j’étais bénévole à l’entrée. Imaginez ma surprise d’accueillir des visages familiers : anciennes connaissances, amis Facebook, participants à mes conférences, anciens clients! Et que dire des nouvelles personnes qui se montraient si amicales avec moi! Wow!

En septembre, les Bontés Divines de Laval m’invitèrent à animer une conférence. Pour la première fois depuis dix ans, j’allais improviser sans présentation PowerPoint devant 130 personnes. Ce jour-là, mon monde en profita pour basculer…

Je donnai tout. Mon enthousiasme. Ma folie. Ma sagesse. Mon amour. Ma magie. Jusqu’à la dernière seconde qui m’était accordée… Puis, vidée comme une mère qui vient d’accoucher, je saluai les Bontés.

Soudain, une marée d’amour comme je n’en avais jamais vue ni sentie se leva et déferla sur moi avec une douceur infinie. Le bleuet que j’étais venait de trouver sa talle bénie!

Suzie l’immortalisa en entrevue WEBTV. Ô joie!

Dominique Allaire et Suzie Matte WEBTVGrâce à vous, les Bontés Divines, donner et recevoir sont maintenant fusionnés. Pour ce miracle inattendu autant qu’espéré, je vous dis merci.

Vous êtes dans mon cœur et mes prières pour l’éternité!

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

6 Commentaires

Classé dans Bogologie

Demandez et vous recevrez!

Demandez mains ouvertesIl est bien connu, ce dicton qui nous vient de l’apôtre Mathieu et qui dit en plus long ceci : Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Voilà l’essentiel de la leçon qui m’attendait en avril dernier au Chopra Center, en Californie.

Ensemble, revisitons ce moment-phare de ma vie, en espérant qu’il jettera un peu de sa lumière sur la vôtre aussi.

Je participais à l’atelier Seduction of Spirit, qui durait une semaine. Le lundi matin, je m’empressai de choisir mon siège dans la salle où se trouvaient plus de 500 personnes. Pendant une bonne partie de l’avant-midi, les deux jeunes filles devant moi consultaient leur cellulaire et s’échangeaient des photos, en même temps que parlaient Deepak Chopra et ses invités.

Deux sentiments contradictoires m’habitaient. D’une part, j’avais le goût de leur exprimer ma frustration en leur disant qu’elles m’empêchaient d’entendre les conférenciers. D’autre part, je voulais faire preuve d’ouverture d’esprit.

La solution tant espérée se montra le bout du nez quand l’une des jeunes filles se retourna pour me demander d’enlever mon sac, qui était appuyé contre le dossier de son siège. Il l’importunait! Bien sûr, lui répondis-je. Et par la même occasion, j’en profitai pour lui demander si elle et son amie pouvaient fermer leurs cellulaires.

Chose demandée, chose reçue!

Ma voisine de gauche et celle de droite me murmurèrent d’une même voix un profond merci, assorti de soupirs de soulagement. Deux minutes plus tard, c’était la pause. Et voici ce qu’il y avait d’affiché sur les écrans géants : Par respect pour les autres, merci d’éteindre vos cellulaires.

Ah! mais je n’étais pas tout à fait sortie du bois, comme on dit par ici. La culpabilité s’amusa tout l’après-midi à envenimer ma quiétude. Dieu merci, le baume rôde près de la plaie. Après avoir médité là-dessus, je rentrai d’un pas lent à l’hôtel.

NamasteSoudain, une lueur de conscience inonda mon sentiment d’inconfort. Et j’entendis clairement ceci : Demande, ma Dodo. Demande. Chacun est libre de donner.

Le message évapora mes doutes.

Depuis ce moment béni, lorsque je sens la justesse d’une demande, je l’exprime. Simplement. Librement. Avec respect. Tout en sachant que l’autre est aussi libre que moi.

À chaque fois, je reçois des mains de l’amour un bouquet de sérénité en retour.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

 

2 Commentaires

Classé dans Expressions boguantes

Grand Galop et Petit Trot

Grand Galop et Petit TrotL’entendez-vous piaffer dans son enclos? Non? Peut-être qu’en vous le présentant, vous reconnaîtrez ses agissements. C’est une bête fougueuse. Un véritable champion. S’il vous permet de l’enfourcher, il exécutera d’époustouflantes cabrioles. Mais attention! D’un autre bond, il vous fera mordre la poussière. Ce cheval fringant, je l’appelle mon Grand Galop.

Une distraction de ma part et il s’empare de mes pensées. Mon Grand Galop se met du coup à paniquer. C’est automatique, je dirais même, hippique! Il prend le mors aux dents. S’emballe comme un dément. Et court dans tous les sens.

Vous avez deviné qui je vous décris?

C’est ma tête! Mon mental est un animal sauvage. Ses cavalcades font de moi une experte. À force de tomber du haut de mes grands chevaux, j’ai compris que mon destrier a besoin d’être apprivoisé. Lui qui se pense cavalier.

Laissons-lui cette illusion. Ça le détend de croire qu’il a raison.

Mon Grand Galop adore montrer de quoi il est capable. Courses et compétitions alimentent son ambition. Pourtant, s’il veut aller au bout de ses capacités, il est assez brillant pour admettre la valeur d’un bon entraîneur.

Ce cavalier chevronné, je l’appelle mon Petit Trot.

Pour lui, rien ne presse. Tout se déroule naturellement. Mon Petit Trot tient d’une main de maître la bride de mes perceptions. Et suit spontanément son intuition. Il trotte d’un pas léger pour la seule joie d’exister.

Le voyez-vous venir avec ses beaux sabots?

C’est mon cœur! Imaginez la somme d’attention requise pour que mon cheval farouche se laisse guider par mon fidèle chevalier. Pour que ma tête mette ses talents au service de mon cœur conscient. J’apprends petit à petit à distinguer qui tient les rênes. Et à les rendre à mon cœur, quand c’est ma tête qui mène.

L’équitation et la méditation seraient-elles des sœurs jumelles?

Prenons cette fois où l’on me demanda : Ne trouves-tu pas que tu es trop intense? Trop originale? Ne crains-tu pas de faire peur aux gens? Soudain, je sentis mon Grand Galop s’agiter. Dois-je m’offusquer? Me fâcher? M’enfuir?

Petit Trot 2Puis, je sentis mon Petit Trot lui flatter la crinière pour le rassurer. Calmée, je répondis : J’assume ma nature intense et originale. On est comme on naît. Et transformer mes peurs en confiance demeure ma spécialité! Un échange de sourires mit fin aux questions.

La tête est un cheval rêvant d’amour et le cœur est un cavalier sachant aimer.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

2 Commentaires

Classé dans Expressions boguantes

Ceux par qui nos joies arrivent

Florian Breuer_Ciel étoiléSi vous êtes un tantinet comme moi, vous aimez découvrir d’où proviennent nos joies. Dans ces moments-là, nous sortons le télescope de notre curiosité pour explorer les constellations de notre destinée. Et, comme vous le savez, qui dit expédition dans le firmament, dit voyage dans le temps. Voilà à quel type d’épopée je fus conviée, pas plus tard que vendredi dernier. Nous étions ainsi à jaser, mon amie et moi, quand l’objet dont il sera bientôt question se montra le bout du rayon.

Notons ici que c’est précisément ce genre de situations dont raffole notre intuition. Elle en profite pour nous révéler le fil conducteur d’éléments de notre passé qui nous semblaient jusque-là sans lien particulier.

Alors donc, je disais à ma copine ne pas savoir d’où pouvait bien me venir ce désir ardent d’animer des conférences. L’énigme demeurait entière, puisque personne de ma famille n’avait mis le pied dans cette carrière.

D’après vous, Monsieur Shakespeare, y a-t-il une logique à ma folie?

Je poursuivis mon questionnement. D’où vient cette joie inexprimable qui m’habite chaque fois que j’offre une conférence devant un auditoire? Qu’est-ce qui alimente cette fontaine à laquelle j’invite chacun à se désaltérer?

Silencieuse, mon amie m’accompagnait dans le sentier de mes interrogations. Des images défilaient lentement. Soudain, une scène m’emplit de bonheur.

La remise des diplômes de septième année. J’étais l’animatrice de la soirée. À 20 h pile, nerveuse et inquiète parce que mes parents n’étaient pas encore arrivés, je pris la parole.

Au même instant, toute la salle éclata de rire. Je me retournai. Et qui se trouvait derrière moi? Mes parents. Ils s’étaient trompés de porte et étaient entrés directement sur la scène.

Dès que je les vis, je me sentis au paradis. Nous échangeâmes de larges sourires radieux. Puis, ils allèrent s’asseoir sous une pluie d’applaudissements. Je repris le micro. Quelque chose venait de basculer en moi. Je rayonnais.

Cette situation inusitée aurait pu me décourager. Pourtant, c’est justement son humour décontracté qui inspire aujourd’hui ma manière de partager tout autour ma lumière d’amour.

Étoile rouge et orElle brille en moi comme une étoile rouge et or.

Il en va de même pour nous tous. Le ciel de notre vie est ponctué de moments lumineux. Chacun marque la source d’où proviennent nos façons d’exprimer notre joie profonde.

Et pour chaque chemin de nos passions, il y a ces êtres généreux qui nous montrent la direction.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

 www.DominiqueAllaire.com  www.penseesDAmour.net

©2004-2014 Dominique Allaire  Tous droits réservés

2 Commentaires

Classé dans Bogs insolites